Bioaddict



2012, année internationale de l'énergie durable

Publié Le 10 Janvier 2012 à 16h04
 
Reconnaissant l'importance de l'énergie pour le développement durable, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé dans sa résolution 65/151, l'année 2012, Année internationale de l'énergie durable pour tous.

Cette Année internationale de l'énergie durable pour tous est l'occasion de sensibiliser à l'importance d'améliorer l'accès durable à l'énergie, l'efficience énergétique, et l'énergie renouvelable au niveau local, régional et international.

Les services énergétiques ont un effet profond sur la productivité, la santé, l'enseignement, les changements climatiques, la sécurité alimentaire et la sécurité de l'approvisionnement en eau ainsi que les services de communications.

C'est pourquoi l'absence d'accès à une énergie propre, abordable et fiable entrave le développement humain, social et économique et constitue un obstacle majeur à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Pourtant, 1,4 milliard de personnes n'ont pas accès à une énergie moderne, tandis que trois milliards de personnes dépendent de la " biomasse traditionnelle " et du charbon comme source principale de combustible. Une situation critique dans les pays en développement

Les chiffres

Dans les pays en développement, plus de trois milliards de personnes sont en effet tributaires de la biomasse traditionnelle et du charbon pour cuisiner et se chauffer. Un milliard et demi ne disposent pas de l'électricité et, même lorsque des services énergétiques modernes sont disponibles, ils sont trop coûteux pour des millions de personnes connaissant des difficultés économiques.

Les conséquences d'un accès déficient à l'énergie

Les " pauvres de l'énergie " subissent les conséquences sanitaires de la combustion inefficace de combustibles solides dans des bâtiments mal ventilés, ainsi que les conséquences économiques de la productivité insuffisante des activités lucratives. En l'absence d'un accès adéquat à l'énergie, ni les hopitaux, ni les écoles par exemple ne peuvent fonctionner correctement. De même, l'accès à l'eau potable et l'assainissement sont dépendants d'une capacité de pompage efficace. Si l'accès à l'énergie n'est pas au point, les effets peuvent être dévastateurs sur les populations vulnérables. Les femmes et les filles dans le monde en développement sont disproportionnellement affectées à cet égard.

Les bénéfices d'un bon accès à l'énergie

Un système énergétique fonctionnant correctement permet au contraire d'augmenter la productivité, d'améliorer la compétitivité, la promotion économique et la croissance.

Les effets nocifs de l'énergie non durable

Les modes actuels de production et de consommation d'énergie non durable menacent l'environnement à l'échelle locale et mondiale.

Les émissions de la combustion fossile sont la cause principale du changement climatique, de la pollution de l'air urbain et de l'acidification des sols et de l'eau. La réduction des émissions de carbone liées à la consommation d'énergie est une priorité.

Étant donné que l'économie mondiale devrait doubler de taille au cours des vingt prochaines années, la consommation mondiale de l'énergie augmentera également de manière significative si l'approvisionnement énergétique, la conversion et l'utilisation continuent d'être inefficaces.

Les solutions

C'est pourquoi il est essentiel :

  • de recourir aux sources d'énergie nouvelles et renouvelables,
  • d'utiliser des technologies faiblement émettrices de carbone, y compris des techniques moins polluantes d'exploitation des combustibles fossiles,
  • et d'exploiter de manière rationnelle des sources traditionnelles d'énergie.
Des initiatives internationales, nationales et régionales

L'Année internationale de l'énergie durable est ainsi l'occasion de souligner l'importance du transfert de technologies et de leur diffusion à l'échelle mondiale, notamment dans le cadre de la coopération Nord-Sud, de la coopération Sud-Sud et de la coopération triangulaire. Un réseau mondial des professionnels de l'accès à l'énergie et des comités de coordinations nationaux sont en train de se mettre en place dans le cadre de l'Année internationale.

Sous l'égide du Secrétaire général Ban Ki-moon, ONU-Énergie a ainsi mis en place une nouvelle initiative " Énergie durable pour tous " qui s'est fixée trois objectifs principaux à l'horizon 2030 :

  • l'accès universel à des services énergétiques modernes;
  • une réduction de 40 % de l'intensité énergétique mondiale;
  • et une augmentation de 30 % de l'utilisation des énergies renouvelables dans le monde.

Pour en savoir plus, consultez le site de l'Année internationale de l'énergie durable pour tous.

Mathilde Emery

voir les sources de l'infos