Bioaddict



bad news

3 OGM de Monsanto reconnus toxiques pour la santé !

Publié Le 14 Décembre 2009 à 14h04
 
Pour la première fois au monde, les tests confidentiels de Monsanto, qui ont permis les autorisations internationales de trois OGM commercialisés, ont été contre expertisés par des chercheurs du Criigen (Comité de recherche et d'information indépendant sur le génie génétique), de l'Université de Caen et Rouen. Cette étude, publiée dans la revue International Journal of Biological Sciences, montre la nocivité de ces trois maïs génétiquement modifiés.

D'après cette étude, ces OGM produisent des insecticides (MON810, MON863) ou absorbent le désherbant Roundup (NK603). Or ils entrent déjà dans certains de nos aliments et de ceux des animaux.

" Cette publication internationale montre des effets particuliers liés à la consommation de chaque OGM, différents selon le sexe et la dose. Ils sont associés aux foies et aux reins, les principaux organes réagissant lors d'une intoxication alimentaire chimique. D'autres effets touchent le coeur, les surrénales, la rate et les globules sanguins ", atteste le Criigen.

Pour les scientifiques, des tests aussi courts et avec si peu d'animaux étudiés par groupe ne peuvent pas apporter de preuves finales de toxicité ou d'innocuité.

" Ils sont cependant assez inquiétants pour réclamer que des études soient refaites sur une durée plus longue, sur plusieurs espèces et générations avec un nombre d'individus garantissant une puissance suffisante des tests statistiques. En attendant les résultats de telles études, l'importation et la culture de ces OGM doit être fermement interdite ", prévient le Criigen.

Parallèlement, le Comité de recherche et d'information indépendant sur le génie génétique dénonce les avis précédents de l'EFSA, de l'AFSSA et de la CGB, comités européen et français de sécurité des aliments, " qui se sont prononcés sur l'absence de risques sur ces tests de 90 jours seulement, pour lesquels ils n'ont pas analysé eux-mêmes dans le détail les statistiques ".

Le Criigen souligne " le conflit d'intérêt et l'incompétence de ces comités pour contre expertiser la présente publication ; parce qu'ils se sont déjà prononcés positivement sur les mêmes tests en négligeant les effets secondaires. "

Une réunion des ministres de l'Union Européenne au sujet des MON810 et NK603 doit se tenir aujourd'hui.

Lire aussi : OGM : un vrai danger pour notre santé ?