A découvrir : le Guide des vignerons bio de Rhône-Alpes 2012

Publié Le 9 Février 2012 à 11h00
 
Préfacé par le maître sommelier John Euvrard, ancien chef sommelier de Paul Bocuse, l'édition 2012 du Guide des vignerons bio de Rhône-Alpes 2012 propose 76 bonnes adresses de producteurs et caves coopératives certifiés AB ou en conversion.
DOSSIER SPECIAL

Les vignerons bio, des "vignerons médecins"

" Agriculture Biologique, Biodynamie, ces termes envahissent notre quotidien, ils semblent nouveaux pour beaucoup d'entre nous et il faut l'avouer encore bien mystérieux. Certains diront que ces labels sont purement "commerciaux" car très "tendance" ou politiquement correct", alors comment démêler tout cela et faire la part du réel ? Il faut savoir que ces "nouveaux" labels existent depuis la nuit des temps et jusqu'à ce que la chimie se mette "au service" de l'agriculture. En effet, auparavant la nature se soignait et se cultivait grâce à ses propres ressources. L'homme s'est servi de ses observations sur le terrain pour adapter et améliorer son travail de la terre. Tout cela n'est pas nouveau, nous redécouvrons simplement que les anciens avaient raison et par chance aujourd'hui les vignerons retrouvent leurs repères et en respectant leur environnement ils produisent des vins plus authentiques et plus intenses ", explique John Euvrard dans sa préface, qualifiant même les vignerons bio de "vignerons médecins".

L'Agriculture Biologique constitue en effet un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d'élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut notamment l'usage des produits chimiques de synthèse et des OGM.

La filière viticole bio en plein essor

Fin 2010, la filière viticole française comptait 3 945 vignerons bio pour 50 268 ha, soit 6,1 % du vignoble national. Les quatre premières régions : Languedoc-Roussillon, Provence Alpes-Côte-d'Azur, Aquitaine et Rhône-Alpes représentent plus des trois-quarts du vignoble bio français. La filière viticole bio est l'une des filières végétales bio les plus dynamiques en France qui a vu ses surfaces doubler entre 2007 et 2010. Ceci s'explique notamment par une forte dynamique de conversion, puisque pour la deuxième année consécutive en 2010, les surfaces en conversion étaient supérieures (+33 %) aux surfaces certifiées bio (+22 %).

La région Rhône-Alpes compte aujourd'hui 449 vignerons en bio ou en conversion pour 4 616 ha, la plaçant ainsi au 4ème rang des régions viticoles bio de France (en surfaces).

9,3 % des surfaces viticoles de Rhône-Alpes sont en bio ou en conversion, avec + 87 % de vignerons engagés en bio depuis fin 2009. Cette dynamique de conversion a été principalement générée par la crise viticole, l'intérêt des vignerons pour ce mode de production et la volonté de certaines caves coopératives d'étendre leur gamme à des vins issus de raisins biologiques. " Compte tenu de la forte progression des surfaces en Rhône-Alpes, mais aussi dans toutes les régions viticoles, les volumes de vins issus de l'AB vont offrir, d'ici 3 ans, aux consommateurs et amateurs un large choix dans la gamme de tous les vins bio " précise ainsi le réseau Corabio, coordinateur de l'agriculture biologique dans les 8 départements de Rhône-Alpes.

Le Guide des vignerons bio de Rhône-Alpes 2012

Cet annuaire des vignerons bio de Rhône-Alpes s'articule autour de trois grandes régions viticoles que vous pourrez situer sur la carte du vignoble rhônalpin :

  • le Rhône et la Loire qui comptent les appellations du Beaujolais, du Forez et du Roannais,
  • la Vallée du Rhône et ses nombreuses appellations depuis les Côtes du Rhône (méridionales et septentrionales) jusqu'aux vins du Diois,
  • enfin, plus à l'Est, les vins de Savoie et du Bugey.

Cette troisième édition présente une sélection de 76 vignerons ou caves coopératives de Rhône-Alpes produisant des vins issus de raisins certifiés ou en conversion vers l'agriculture biologique. " Nous avons souhaité offrir une présentation simple et pratique. Les textes de présentation des domaines nous ont été fournis par les vignerons et n'engagent donc qu'eux-mêmes " précise Corabio.

Chaque domaine ou cave est présenté selon le même modèle qui vous permet d'en connaître l'essentiel : coordonnées pratiques, présentation sommaire, appellations, cépages, cuvées et fourchette de prix des produits proposés, lieux et conditions de vente, antériorité et part de la production en AB, organisme certificateur et mentions. Un pictogramme permet même d'identifier les domaines en conversion vers l'agriculture biologique qui précisent également s'ils sont en première, seconde ou troisième année de conversion (C1, C2 ou C3).

A savoir : La conversion à l'agriculture biologique correspond à la phase de transition entre l'agriculture conventionnelle et l'agriculture biologique. Pendant cette période, le producteur cultive ses vignes en conformité stricte avec les règles de production de l'agriculture biologique. Toutefois, il n'est autorisé à communiquer sur le caractère " en conversion " de ses raisins qu'à partir de la deuxième année de conversion. Pour la viticulture, la durée de conversion est de 3 ans.

Vins bio de Rhône et Loire, de la Vallée du Rhône ou encore de Savoie et du Bugey, 76 bonnes adresses sont ainsi à découvrir dans cette édition 2012 du Guide des vignerons bio de Rhône-Alpes. Le Guide est téléchargeable gratuitement sur le site www.corabio.org

JC