Bioaddict



good news

Airlinair : le transport aérien régional à faible empreinte écologique

Publié Le 5 Août 2010 à 14h44
 
Airlinair est une compagnie française de transport aérien régional qui utilise des "avions verts" ATR plus économiques sur courtes distances et moins polluants.
1/2

Airlinair est le premier exploitant d'ATR en Europe et troisième opérateur mondial.

L'ATR est en effet l'avion régional qui consomme le moins de carburant et qui émet donc le moins de CO2.

Les moteurs à turbopropulsion sont les plus propres du monde : leur très faible niveau d'émissions gazeuses répond en tout point aux exigences les plus strictes en termes de réglementation environnementale.

Comment ça marche ?

Le turbopropulseur et le turbojet (avion à réaction) sont issus de la même technologie et fonctionnent selon le même principe thermodynamique. La différence ? Le turbojet n'utilise l'air admis à l'avant du moteur que pour générer une poussée qui fait avancer l'avion. Le turbopropulseur, quant à lui, réutilise l'énergie produite à la sortie des turbines pour entraîner l'hélice à l'avant du moteur.

Grâce à l'association de ce principe de fonctionnement, la déperdition est moindre, ce qui permet aux ATR, sur une distance moyenne, d'être beaucoup moins gourmands en carburant que les turbojets.

Ainsi, si vous souhaitez vous déplacer de Paris à Agen, de La Rochelle à Lyon, ou encore de Caen à Paris, vous pourrez privilégiez l'avion (comptez 60€ l'aller simple).

Plus d'informations sur le site www.airlinair.com

A savoir : ATR s'est engagé dans des programmes de recherche européens visant à concevoir des solutions "vertes" pour les avions du futur et conduit en parallèle ses propres recherches afin de développer la prochaine génération de turbopropulseurs verts. ATR participe notamment au programme Clean Sky qui se concentre sur des solutions visant à réduire significativement l'impact environnemental du transport aérien et à diminuer ainsi les bruits extérieurs de 5 décibels, les émissions de CO2 de 30% et les oxydes d'azote de 50%.

A lire aussi : Le secteur aérien s'engage sur des objectifs de réductions des gaz à effet de serre

Afin de mieux mesurer son impact climatique global, Airlinair a également décidé de réaliser le Bilan Carbone de son activité. La démarche, homologuée par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et réalisée avec l'aide de Climatmundi, permettra d'estimer les émissions de gaz à effet de serre générés par tous les aspects de l'activité de l'entreprise, et non seulement celle des avions. Au cours de cette étude, toutes les facettes de la vie de l'entreprise sont passées au crible : le carburant des avions bien sûr, mais également les déplacements des collaborateurs et des clients, les services aéroportuaires et de catering, la fabrication et la maintenance des avions, ainsi que l'activité commerciale et de gestion de l'entreprise.

Airlinair propose également à ses clients le calcul et la compensation de l'équivalent de CO2 pour leur transport (voir sir le site www.airlinair.com).

Le plus : Vous pouvez retrouver M. Lionel GUERIN, Président Directeur Général d'AIRLINAIR, sur son blog : www.travelgreen.fr, sur lequel il propose des réflexions et commentaires sur le développement durable et le transport aérien.

"Voyager vert : c'est notre rêve, notre désir et nous souhaitons que cela devienne une réalité; nous nous engageons. Mes convictions ne changent pas, au contraire chaque jour, elles se renforcent : la nature est parfaite, elle est passionnante et fragile, notre monde mérite qu'on s'y intéresse, et la curiosité de chaque instant signifie aussi que nous assumions nos responsabilités et nos engagements dans le domaine du développement durable", déclare ainsi Lionel Guerin.

Stella Giani