Bioaddict



Alimentation : petit guide pratique pour mieux comprendre les produits bio

 

Les agriculteurs biologiques travaillent constamment à la protection du sol et à la préservation des réserves d'eau, de même qu'au développement de la faune et de la flore dans les terres agricoles. Ils utilisent en outre l'énergie et les ressources naturelles de manière responsable. Chaque fois que possible, ils cherchent à recycler les déchets et les produits dérivés issus des cultures et des animaux, et à utiliser les ressources disponibles sur site.

Plutôt que d'utiliser des fertilisants chimiques, les agriculteurs biologiques appliquent du fumier et des composts pour améliorer naturellement la fertilité du sol, et font confiance aux micro-organismes et aux vers de terre présents dans le sol pour apporter les nutriments nécessaires aux cultures en phase de croissance. En mélangeant les types et les variétés de cultures et en utilisant les prédateurs naturels des nuisibles plutôt que des insecticides chimiques, les agriculteurs biologiques peuvent contrôler naturellement les nuisibles et les maladies, tout en minimisant les risques d'une pollution de l'eau et d'une contamination du sol coûteuses pour l'environnement.

Les herbicides étant interdits, les agriculteurs biologiques utilisent d'autres méthodes pour le désherbage, dont notamment le désherbage mécanique et le désherbage thermique. Les agriculteurs biologiques sont également encouragés à planter des haies qui offrent un abri à la faune et à la flore, et agissent comme brise-vents afin d'empêcher l'érosion du sol.

Idéalement, les agriculteurs biologiques cherchent à cultiver leurs propres aliments destinés au bétail ou les achèteront auprès des exploitations agricoles biologiques voisines.

A lire aussi : "Dis, c'est quoi l'agriculture bio ?"

Agriculture durable : un nouveau site sur les agricultures alternatives

L'agriculture bio, une chance pour faire face au changement climatique selon la FAO