Bioaddict



bad news

Augmentation des cancers autour des centrales nucléaires

Publié Le 11 Janvier 2012 à 17h32
 
Une nouvelle étude qui met en évidence une augmentation significative du nombre de leucémies chez les enfants vivant dans un rayon de 5 km autour des centrales nucléaires françaises.
La centrale nucléaire du Bugey

Un "excès de cas" de leucémie chez des enfants de moins de 15 ans a été observé dans un rayon de moins de 5 kilomètres autour des 19 centrales nucléaires françaises, démontre une étude de l'Inserm dirigée par le Dr Jacqueline Clavel, responsable d'épidémiologie environnementale des cancers à l'Inserm. L'étude vient d'être publiée dans l'International Journal of Cancer,  un journal scientifique avec comité de lecture. C'est une nouvelle technique, le géocodage, qui aurait permis d'établir la distance entre les habitations et les centrales avec une bien meilleure précision que dans les études précédentes.

Une corrélation leucémies-centrales encore fragile

Cependant, l'excès de leucémie observé durant la période 2002-2007, n'avait pas été démontré sur la période 1990-2007, a signalé à l'AFP Jacqueline Clavel, qui estime que "le lien avec les très faibles radiations ionisantes émises par les centrales en fonctionnement normal ne peut pas être établi". De plus, cet excès de leucémie n'est "pas spécifique d'une centrale particulière ou d'un type particulier de centrale", a encore observé le Dr Clavel, ajoutant que le nombre de cas de leucémies est encore trop faible pour faire des conclusions précises.

Les résultats de cette étude ne permettent donc pas d'établir un lien de cause à effet entre les radiations ionisantes et les cas de leucémies. Encore prudents, les chercheurs  recommandent la poursuite des travaux pour améliorer "l'estimation des expositions" et déterminer les facteurs déclencheurs de ces leucémies. Le Dr Clavel rappelle également la nécessité de mettre en commun les travaux existants à l'échelle internationale pour étudier "un plus grand nombre de cas".

Le réseau "Sortir du nucléaire" et l'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'ouest (ACRO) ont de leur côté salué la publication de cette étude de l'Inserm, estimant qu'elle établit une corrélation claire entre les leucémies infantiles et la proximité des centrales nucléaires.

Pour l'ACRO il est désormais "essentiel d'élargir le travail effectué ici à l'ensemble des installations nucléaires, au‐delà des seuls réacteurs, en particulier à des sites de la chaîne du combustible dont les rejets dans l'environnement sont plus importants".

Célia Garcin