Bioaddict



Biodiversité : la faune de la Réunion hautement menacée


Sommaire
1 - L'Homme est à l'origine de la plupart des extinctions des espèces endémiques
2 - Un patrimoine naturel hautement menacé
Publié Le 8 Juillet 2010 à 12h22
 
Selon la Liste rouge des espèces menacées en France de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), la faune de la Réunion est " hautement menacée ", comme le fameux gecko vert de Manapany.
Le Renard volant de Maurice, ou Roussette noire

Pour la première fois, la Liste rouge des espèces menacées en France est consacrée à l'outre-mer, avec de premiers résultats publiés pour La Réunion. Et le bilan est plutôt critique ; les espèces que l'on ne trouve qu'à la Réunion sont mal en point.

Plus d'un tiers des poissons d'eau douce et près de la moitié des crustacés de l'île sont en danger d'extinction et le quart des espèces d'oiseaux de l'île a déjà disparu, selon le recensement de l'UICN publié le 1er juillet dernier, réalisé avec le Muséum national d'Histoire naturelle et des organisations locales.

Tandis que 2010 est l'Année internationale de la biodiversité, "l'état des lieux fait clairement apparaître un fort taux d'extinction chez les oiseaux et les reptiles terrestres", indique l'UICN.

"Près du quart des espèces d'oiseaux de l'île de la Réunion sont désormais éteintes", soit 13 espèces sur les 55 qui étaient présentes avant l'arrivée de l'Homme.

Et parmi elles, onze étaient endémiques de l'île (une espèce biologique est dite endémique d'une zone géographique lorsqu'elle n'existe que dans cette zone à l'état spontané). C'est le cas du tuit-tuit, un petit oiseau encore présent sur l'île mais qui est victime des rats et des chats introduits par les navigateurs. Aujourd'hui il est classé "en danger critique d'extinction" tout comme le renard volant de Maurice, appelé roussette noire, disparu de l'île entre 1772 et 1801, probablement en raison de la chasse et de la destruction de son habitat due à la déforestation.

Une fois disparue de l'île, ces espèces seront donc considérées comme éteintes à la surface de la planète.

Lire "17 291 esppèces menacées d'extinction dans le monde selon la Liste rouge de l'UICN "