BMW invente la voiture écologique urbaine de demain

Publié Le 16 Avril 2013 à 11h48
 
Pour résoudre les problèmes de déplacement en ville tout en protégeant l'environnement, le constructeur automobile BMW crée un nouveau concept de mobilité urbaine et lance une nouvelle marque " BMW i " dont le premier modèle est une voiture électrique écologique et intelligente.
1/3
BMW i3 Concept
BMW i3 Concept

Devant l'augmentation constante de la population urbaine dans le monde et des problèmes de transport, de circulation, de parking, de pollution et de santé publique que cela pose, les constructeurs automobiles se doivent naturellement d'anticiper et d'imaginer le futur de la mobilité urbaine.

Le groupe BMW travaille depuis 2008 sur ce thème. Sa réflexion a abouti à la création du programme " BMW i " qui révolutionne l'industrie automobile. Ce programme englobe en effet non seulement la conception des automobiles de demain, mais aussi toutes les phases de leur cycle de vie, de la production, au recyclage, en passant par l'utilisation du véhicule, avec le souci de réduire au maximum l'impact sur l'environnement. Et il accompagne les utilisateurs dans leurs parcours pour optimiser leurs déplacements.

Le premier véhicule issu de ce programme est la " BMW i3 concept ", une citadine électrique et écologique que le chef étoilé et bio, Alain Passard, (restaurant l'Arpège - Paris) a qualifiée de " parfumée ", " sensuelle " et " gourmande ", lors de sa présentation à la presse au Palais de Tokyo (Paris).

Un look classique haut de gamme

Le look de la " BMW i3 " est classique, mais d'une grande élégance. " Nous n'avons pas voulu en faire un véhicule exotique, monoplace ou biplace, ou à 3 roues, comme d'autres constructeurs " nous a expliqué Benoît Jacob le responsable du design BMW i, " parce que ces véhicules sont considérés par beaucoup d'automobilistes comme étant dangereux. Nous avons choisi d'en faire un véhicule Premium, haut de gamme, de quatre places, mais aux dimensions réduites grâce à une optimisation de l'espace intérieur ". Cette optimisation a été rendue possible grâce à la création d'une architecture innovante (Life Drive) ultra légère et ultra résistante dont le module Life, tout en aluminium intègre, sous le plancher du véhicule, la batterie, le moteur électrique, le train roulant ainsi que tous les composants de protection en cas de collision. Le plancher du véhicule délesté du tunnel classique central est donc entièrement plat, ce qui augmente l'impression d'espace.

Des matériaux écologiques 95% recyclables

L'écologie a aussi été déterminante dans la conception de ce véhicule recyclable à 95%. Ainsi la coque de l'habitacle (module " Life ") est fabriquée avec un composite carbone-résine et le module " Drive " avec de l'aluminium, ce qui permet de compenser le poids élevé de la batterie et rendre la voiture plus légère. Quant aux matériaux utilisés pour l'intérieur du véhicule, ils sont essentiellement écologiques, à base de bois (eucalyptus) issu de forêts européennes certifiées responsables, de fibres naturelles végétales pour l'habillage du tableau de bord et des portières, de laine pour les sièges, et de cuir tannés sans utilisation de chrome, mais au moyen d'extraits de feuilles d'olivier. Pour Benoit Jacob " le luxe n'est plus dans la profusion de gadgets High Tech mais dans la sobriété, la simplicité, et des matériaux intemporels compatibles avec le développement durable ".

Par ailleurs le souci écologique a poussé BMW à utiliser de l'aluminium récupéré, dont la production génère jusqu'à 80% de pollution en moins que celle de l'aluminium primaire, et à réduire de 50% la consommation d'énergie et de 70% la consommation d'eau dans son usine de production des BMW i à Leipzig, en Allemagne. Et l'usine est alimentée en électricité par des éoliennes implantées sur le site.

Enfin, avec son moteur électrique, la BMW i3 Concept n'émet aucun bruit, aucun produit chimique polluant, ni de gaz à effet de serre, et ne consomme que 2€ pour un " plein " d'électricité permettant de parcourir environ 150 km. Et pour être totalement cohérent dans sa politique écologique, BMW négocie actuellement des partenariats avec des producteurs d'électricité verte.

Bien entendu les performances sont excellentes en termes d'accélération. Le moteur électrique qui déploie 170ch pousse la voiture de 0 à 60kmh en 3,9 secondes. L'autonomie reste un problème puisqu'elle est limitée à 130-160km. Mais " comme il s'agit d'une voiture de ville cela est largement suffisant pour effectuer des trajets quotidiens ", estime Antoine Bourbonneux, responsable du déploiement stratégie BMW i.

Concernant le temps de charge de la batterie, il est de 100% en 6 heures, ou de 80% en une heure seulement, sur option. La recharge pourra être effectuée à domicile à partir d'une prise standard. Quand aux prises de recharge publiques elles sont en cours d'installation accélérée dans les villes. 97000 bornes devront être installées d'ici 2020. Enfin concernant les parkings privés, " les immeubles collectifs construits après 2012 doivent déjà s'équiper d'infrastructures de recharge, et à partir de 2015, c'est l'intégralité des immeubles collectifs qui devra faire l'objet d'une mise aux normes" précise Antoine Bourbonneux, qui considère que cela ne devrait pas poser de problème étant donné le faible coût des recharges, d'environ 2 euros.

Des services d'assistance

Enfin, parce que notre temps est précieux, BMW i lance tout un ensemble de services d'assitance, via les instruments de bord et les Smart phones, afin de permettre en permanence aux utilisateurs de trouver le meilleur itinéraire, des places pour recharger les batteries et des places de parking, ou de switcher, là ou ils se trouvent, avec d'autres moyens de transport comme taxis, bus, auto-partage...

Pour Jean-Michel Juchet, Directeur de la Communication BMW Group France " ce véhicule est fait pour les consommateurs qui recherchent le luxe, le confort, l'esthétique, des informations utiles pour les guider dans leurs déplacements et qui sont prêts à adopter l'écologie, mais sans réduire le plaisir de conduire ".

Le prix à payer sera d'environ 35000 à 40000 euros avant déduction du bonus écologique de 7000 euros, sans complément de location de batterie. La sortie est prévue pour l'été 2013.

Hervé de Malières