Bioaddict



good news

Cantines scolaires : la Région Champagne-Ardenne renforce encore le bio

Publié Le 3 Septembre 2011 à 12h28
 
Le Conseil Régional Champagne-Ardenne a décidé de développer les repas bio dans les restaurants scolaires des lycées, en privilégiant les produits locaux.

Le bio a décidément beaucoup de vertus que nos élus locaux veulent mettre, de plus en plus, en application. Ainsi dans la région Champagne-Ardenne, qui comprend les départements de l'Aube, de la Marne, de la Haute-Marne et des Ardennes, le Conseil Régional a décidé que cette rentrée scolaire, qui concerne 64 000 lycéens et apprentis, serait marquée par l'augmentation du nombre de repas bio dans tous les lycées et centres de formation des apprentis de la Région, alors que seuls les lycées agricoles et les lycées à section hôtelière étaient jusqu'à présent concernés.

Ainsi aujourd'hui un tiers des lycées proposent des repas bio aux élèves.
Les élus locaux voient dans cette démarche de nombreux avantages. En termes de santé bien sûr, le bio étant naturellement bien plus sain, quoi qu'en disent les " anti-bio ", que les produits issus de l'agriculture intensive. En termes d'éducation alimentaire des jeunes, car il est essentiel de leur réapprendre le goût des produits de nos beaux terroirs et l'importance de l'équilibre et de la diversification de l'alimentation. En termes écologiques également car le bio est respectueux des sols, de la biodiversité et de l'environnement. En termes économiques enfin car le recours à des produits issus de l'agriculture bio locale participe à la création d'emplois nobles et utiles dans nos belles régions et au maintien des jeunes dans leur tissu social.

Malheureusement le bio est encore plus cher que les produits non bio. Mais qu'à cela ne tienne : pour aider les établissements à financer les éventuels surcoûts, la Région va verser aux établissements une subvention correspondant à 30% du coût des achats de produits bio locaux.

Enfin, dans la foulée, la Région Champagne Ardenne a décidé d'accélérer ses efforts concernant la maitrise des dépenses énergétiques, la maitrise de la consommation d'eau et le développement durable. Dans ce sens des travaux sont menés dans les 111 établissements d'enseignement secondaire de la Région.
L'effort financier global des ces actions va tout de même absorber 157 millions d'euros, soit un quart du budget 2011 de la région.
Mais pour les élus de la Région Champagne -Ardenne les jeunes et l'écologie le valent bien.

Champagne !

Hervé de Malières