Bioaddict



interview

Chéri... Et si on s' "abonéobio"?

Publié Le 20 Janvier 2010 à 11h25
 
Laurence Moulin n'est pas seulement une " bio addict ". En plus d'être passionnée et convaincue, elle a créé un site au concept novateur, Abonéobio.com, pour aider les familles à passer au bio, tout en réduisant leur impact écologique et en faisant des économies. Dans cette interview, elle nous explique son concept et ses motivations.
1/2
Laurence Moulin, fondatrice du site Abonéobio.com
Laurence Moulin, fondatrice du site Abonéobio.com

Quel est le concept d' Abonéobio ?

"Abonéobio propose différents modèles personnalisables de paniers bio pour couvrir les besoins d'une famille sur 1 an en cosmétiques bio, c'est-à-dire en gel douche, en shampooings, en savon, en dentifrice... et en produits d'entretien écolos pour la maison, comme du produit vaisselle ou de la lessive.

Au lieu d'acheter ses produits au coup par coup comme on a l'habitude de le faire, on peut ici composer un panier sur-mesure pour un an. L'envois des produits choisis se répartit sur quatre moments de l'année. Le panier est réglé en 4 fois ou 12 fois sans frais.

Ainsi, j'invite les gens à raisonner à l'échelle d'une famille et sur un an."

Pourquoi ce concept ?

"C'est une démarche écologique! Avec ce concept, j'offre une réflexion de fond qui vise à acheter moins de produits, ce qui implique donc moins de transport, moins d'emballages, moins de déchets, et donc au final, moins de pollution!

Je suis convaincue qu'il n'y a qu'en raisonnant comme cela qu'on oblige le consommateur à réfléchir sur le coût de son panier et à l'impact de sa consommation sur l'environnement.

Vous savez, selon les données Insee de 2005, chaque français dépense en moyenne 205€ par an pour la cosmétique et, d'après une étude TNS word panel, chaque foyer dépense 220€ par an pour les produits d'entretien : pour une famille de 4, cela revient donc à 1040€! Sur Abonéobio, je propose une formule d'abonnement à moins de 600€.

Mon but est de montrer au consommateur que changer ses habitudes de consommation permet non seulement de faire des économies, mais s'avère en plus être bénéfique pour l'environnement. Ainsi, au lieu de multiplier les produits dans sa salle de bain, on peut utiliser le même gel douche que son mari et ses enfants grâce à des bouteilles de 5 litres par exemple.  Pour l'entretien de la maison, on peut utiliser des produits multi usages comme l'huile d'argan."

Vous invitez donc le consommateur à penser écolo et bio ?

"Oui, je pense que l'important est d'acheter moins mais mieux. Il faut prendre conscience de l'impact de nos achats sur l'environnement mais également sur notre santé. La composition des produits que l'on utilise tous les jours, comme les cosmétiques, a un impact direct sur notre santé. Privilégier des produits bio, c'est être sensible à la qualité. Ainsi, tous les produits d'Abonéobio sont certifiés bio."

Est-il possible de commander des produits sur le site en dehors de l'abonnement pour le pack annuel?

"Oui, bien-sûr. Mais, volontairement, je n'offre pas les frais de port comme beaucoup font à partir de 30 ou 40 euros. Je n'ai pas envie d'encourager les livraisons de petits colis afin de correpondre à ma logique d'impact écologique que peut avoir le transport des marchandises. On peut donc acheter à l'unité, mais par contre, on assume les frais de port jusqu'à 200 euros. Quand le panier dépasse 200 euros,ils sont alors offerts."


Comment choisissez vous les produits bio de votre site internet ?

"Il n'était pas concevable pour moi que les produits d'Abonéobio fassent 30 000 kilomètres avant d'arriver dans un panier. J'ai ainsi regardé dans mon département, le Maine-et-Loire, et je me suis rapprochée des producteurs de la région. Je propose aujourd'hui par exemple la gamme bio des Douces Angevines et celle d'Allo'Nature qui sont à proximité direct de mon département (49).

J'ai donc d'abord constitué une gamme autour de ces producteurs là. Et j'ai testé les produits en famille pendant plus d'un an. Même mon chat et mon chien ont participé! Il existe en effet sur Abonéobio une petite gamme pour les animaux qui comprend du shampoing et des pipettes contre les tiques et les puces."

Quelle est votre "écolo attitude" au quotidien ?

"Je fais mes courses tous les samedis dans un magasin qui s'appelle Terre et Terroirs , un magasin associatif géré collectivement qui mêle de l'épicerie, dans le cadre du commerce équitable Nord-Sud, et des produits frais vendus directement par les agriculteurs de l'Anjou, tous situés à moins de 50 km du magasin, et qui pratiquent une agriculture familiale. J'y trouve des produits issus de l'agriculture bio. Il est très important pour moi de soutenir une agriculture familiale qui respecte un cahier des charges " agriculture durable ".

Autrement, je trie les déchets avec mes trois filles et mon mari. Nous avons un composteur, une tondeuse à main, un petit potager bio et nous récupérons l'eau de pluie. Et je travaille chez moi, ce qui évite d'émettre du dioxyde de carbone pour aller travailler."

De récentes études montrent que les produit bio ont la cote auprès des consommateurs. De nombreuses marques et enseignes surfent sur cette nouvelle tendance. Qu'en pensez-vous?

"S'il y a bien quelque chose qui m'agace, c'est le Greenwashing. Toutes ces entreprises qui déclinent une partie de leur gamme en bio ne remettent pas en cause fondamentalement leur stratégie de base et ne font que surfer sur la tendance, sans avoir de cohérence dans leur approche... Le bio n'est pas un business!...c'est un mode de vie."


Emilie Villeneuve

Plus d'infos sur www.aboneobio.com