Bioaddict



Climat : le phénomène La Niña est de retour

Publié Le 12 Septembre 2011 à 14h22
 
Le phénomène climatique La Niña, rendu responsable de pluies torrentielles en Australie, Amérique du Sud et Asie du Sud fin 2010, début 2011, est en train d'émerger à nouveau, ont assuré vendredi 9 septembre les météorologues de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Alors qu'en mai dernier l'Organisation météorologique mondiale (OMM) avait estimé que La Niña, réapparue mi-juillet 2010, était en fin de course, le Centre de prédiction climatique de l'agence a ainsi relevé le mois dernier le niveau de surveillance du phénomène.

Le phénomène se caractérise par des eaux inhabituellement fraîches dans le Centre et l'Est de l'océan Pacifique, tandis que son corollaire El Niño est marqué par des températures supérieures à la normale.

"La Niña, qui a provoqué des conditions météorologiques extrêmes autour du globe au cours de la première moitié de 2011, a ressurgi dans l'océan Pacifique tropical et il est prévu qu'elle se renforce progressivement et se poursuive au cours de l'hiver", indique le communiqué de l'agence américaine.

Entre juin 2010 et mai 2011, la Niña a contribué aux Etats-Unis à des chutes de neige record, des inondations au printemps et des épisodes de sécheresse, ainsi qu'à d'autres phénomènes climatiques extrêmes dans le monde, comme de fortes pluies en Australie et une sécheresse extrême dans l'est de l'Afrique équatoriale. Dans la Corne de l'Afrique, environ 12 millions de personnes sont aujourd'hui confrontées à une importante famine, après l'une des pires sécheresses depuis des décennies, provoquée par La Niña. Le phénomène climatique est aussi tenu pour responsable de pluies torrentielles en Australie, en Asie du sud-est et en Amérique du sud fin 2010, début 2011.

De nouveaux phénomènes climatiques extrêmes sont ainsi à craindre dans les prochains mois...

CATastrophes NATurelles.net, partenaire de bioaddict.fr