Bioaddict



Coldisk, une solution pour recycler CD et DVD

Publié Le 28 Février 2012 à 12h34
 
Avec la musique, les films, les jeux et même au travail, CD et DVD sont partout. S'ils ont révolutionné nos vies dans les années 90', depuis l'avènement des disques durs et du numérique, beaucoup sont oubliés au fond d'un tiroir, prennent la poussière sur une étagère ou pire... finissent purement et simplement à la poubelle. Alors que faire de nos vieux disques compacts ? Surtout que côté déchets, ça en fait une montagne avec tout de même plus de 200 millions de CD et DVD produits chaque année en France. Sans oublier les tonnes de boîtiers qui les accompagnent.

Mais de quoi est constitué un CD et comment peut-il se recycler ?

Un CD est un disque optique fait à 95% de polycarbonate, constitué d'une fine pellicule métallique réfléchissante en or, et recouvert de laque protectrice ainsi que d'une fine couche d'aluminium. Le polycarbonate est un thermoplastique noble, particulièrement résistant et, surtout recyclable. Transformée en granules, cette couche de polycarbonate peut servir en effet à fabriquer moult objets du quotidien : des cartes plastiques, des crayons, des bijoux, des lampes, du matériel de bureau, des pare-chocs... Les boitiers peuvent être récupérés pour emballer tout simplement de nouveaux CD, ils pourront aussi être transformés en granulés de polystyrène pour devenir des boitiers d'ordinateurs, d'imprimantes ou alors servir à fabriquer des badges, des lunettes de sécurité ou encore des vitres en plexiglas.

Une filière de revalorisation se met enfin en marche

Considérés comme de petits déchets d'équipement électroniques, les CD et DVD ont été laissés de côté par les spécialistes du traitement. Ils ne font d'ailleurs même pas partie de la liste des déchets de l'Ademe ni de la loi DEEE (Déchets d'équipements électriques et électroniques).

Une jeune société fondée par Denis David, a ainsi décidé en juin 2009 de se pencher sur le problème de la fin de vie " utile " des CD et DVD et d'impliquer tous les acteurs. Aujourd'hui, faute en effet de véritable filière, les disques finissent à l'incinération ou à l'enfouissement. Coldisk propose donc aux particuliers, collectivités, entreprises, éditeurs de CD et DVD, distributeurs et autres associations, de récupérer leurs CD en installant des points de collecte sélective, et de les recycler afin de récupérer le polycarbonate, gamme de plastique par ailleurs très prisée des industriels.

Un projet qui se veut environnemental et social

La méthode de recyclage retenue par Coldisk est mécanique (et non chimique). Les plastiques récupérés seront ainsi réutilisés en France pour d'autres produits plastiques et non expédiés à l'autre bout du monde.

Une initiative expérimentée en Ile-de-France

La Ville de Paris a inauguré début avril 2011 ce nouveau système de collecte et de recyclage des CD/DVD/Boîtiers. 15 conteneurs ont alors été installés dans tout le 11ème arrondissement et ce, pour une expérimentation de 6 mois. Au 30 septembre 2011, l'expérience s'est révélée concluante avec plus de 800 kg de CD/DVD/Boîtiers collectés. Lauréat de l'appel à projets relatif à l'Economie sociale et solidaire fin 2011, la collecte sera du coup mise en place à Paris durant l'année 2012. En parallèle, le Conseil Général de Seine-Saint-Denis vient d'inaugurer cette opération de collecte sur ses sites administratifs.

Pour en savoir plus et connaître les points de collecte, rendez-vous ici

Maud Veisseire