Bioaddict



Comment entretenir ses meubles et son parquet de façon écologique?

Publié Le 3 Octobre 2011 à 12h38
 
Pour un intérieur plus sain, voici quelques ingrédients et produits écologiques indispensables à la beauté de vos meubles et parquets en bois !
DOSSIER SPECIAL
1/13

Dépoussiérer et faire briller au naturel

Voilà une recette " de grand-mère " qui s'avère bien utile pour dépoussiérer et raviver les meubles en bois: 5 cuillères à soupes de jus de citron (ou de vinaigre mais le citron sent meilleur !), 5 cuillère à soupe d'huile d'olive, 15 gouttes d'huiles essentielles de citron, mettez le tout dans un petit vaporisateur, mélangez bien et pulvérisez sur un chiffon doux avant de l'appliquer.

Pour faire briller, utilisez de l'huile de lin ou de la cire d'abeille. Attention ! Un linge en coton imbibé d'huile de lin devient auto-inflammable (il faut le nettoyer avec de l'eau et du savon ou le stocker à l'abri de l'oxygène).

Pour un entretien plus profond mais ponctuel, la préparation ainsi que le baume à base de cire d'abeille Biopin (producteur allemand) apportent brillance et protection. Un autre atout : ces produits peuvent servir pour les chaussures ! Le fabricant allemand Kreidezeit propose également un encaustique sans solvant, à base de cire d'abeille, et la société française Comptoir des Lys plusieurs produits sous la marque Etamine du Lys pour l'entretien du bois (Chass'Poussière, cire d'abeille...).

L'entretien des différents parquets

- Pour les parquets déjà en place (on ne choisit pas toujours son parquet !), il est nécessaire de connaître sa nature : vernis (ou vitrifié), huilé ou ciré, ces derniers étant de moins en moins courant. Les planchers vernis sont très résistants grâce à à la formation d'un film protecteur ; une fois dépoussiérés, il suffit de passer un chiffon humide, avec éventuellement un peu de nettoyant multi-usage (écologique !) pour enlever les taches plus résistantes. Sachez que le traitement industriel de ce type de parquet est généralement peu écologique, bien que des vernis plus " verts " se développent.

- Le parquet huilé possède un aspect naturel et résistant : l'huile a pénétré dans le bois (elle ne reste pas à la surface comme la cire), et protège donc le parquet de l'humidité, des taches et des salissures. Un balai à franges humide fait l'affaire pour le nettoyer ; en cas de salissures plus importantes, le savon noir (dilué dans de l'eau) est un excellent produit. La société Marius Fabre propose du savon noir à l'huile d'olive fabriqué selon les règles de l'art (en chaudron). Certains produits permettent de rehausser les planchers huilés un peu terne, comme l'Huile Parquet d'entretien Environnement de Blanchon (éco-label européen) - en entretien une par mois. Et idéalement, il faut re-huiler le parquet en profondeur au moins une fois par an (avec une huile d'imprégnation).

- Le parquet ciré, bien plus fragile, peut être lavé avec une éponge humide, mais le meilleur entretien, en cas de réelle nécessité, reste de poncer et de re-cirer !

Choisir un parquet non traité

Choisir un parquet écologique, cela signifie d'abord faire attention à l'origine du bois (exotique ou non, provenant de forêts gérées durablement, etc.). Le chêne et le châtaignier représentent de bons choix locaux, s'ils sont certifiés PEFC (gestion durable des forêts). Malgré le transport, le bambou est une alternative écologique. Pour les espèces produites hors de nos frontières, vérifiez la présence du label FSC (Forest Stewardship Council).

Une fois avoir posé le parquet (attention aux colles polluantes), il faut se poser la question de son entretien futur. L'idéal est de ne jamais utiliser de produits contenant des solvants nocifs.

Pour personnifier le bois non traité, avec de l'huile naturelle (d'imprégnation ou dure) ou vernis, demandez conseil à des professionnels. Certains fabricants proposent des huiles et vernis écologiques, sous les marques Biopin, Natura, Ecofa, ou Blanchon (certains bénéficiant de l'éco-label européen).

Caroline Chavigny