Bioaddict



Comment isoler son logement pour faire des économies : fiche pratique

Publié Le 6 Mars 2015 à 09h51
 
Une isolation performante est primordiale pour avoir une maison économe en énergie. Elle permet de s'affranchir d'importantes dépenses de chauffage et de climatisation. Bonne pour la planète et le portefeuille, voici une fiche pratique avec des conseils pour bien isoler votre maison.
Comment isoler son logement pour faire des économies : fiche pratique
DOSSIER SPECIAL

Pourquoi faut-il bien isoler votre maison ?

L'isolation thermique permet de réduire vos consommations d'énergie de chauffage et/ou de climatisation et ainsi de préserver les ressources énergétiques et de limiter les gaz à effet de serre. L'isolation thermique permet ainsi à la fois d'améliorer votre confort, de protéger l'environnement et de faire des économies.

Pourquoi une bonne isolation thermique peut vous faire réaliser des économies ?

L'isolation thermique de votre logement permet de réduire les déperditions de chaleur l'hiver (par le sol, les fenêtres, le toit et les murs). Les besoins en chauffage sont ainsi diminués et votre facture allégée. En été, l'isolation fait barrière à la chaleur et au rayonnement solaire extérieur permettant à votre intérieur de rester frais et de ne pas (trop) utiliser de climatisation et donc d'électricité.

Pourquoi l'isolation thermique peut améliorer votre confort ?

Les parois non isolées, comme les murs et les fenêtres, sont froides par "contact" avec l'air extérieur et provoquent des sensations d'inconfort (de façon similaire, les parois non isolées sont chaudes pendant la saison estivale). Une bonne isolation supprime cet "effet paroi froide" en hiver. Les espaces à proximité des parois deviennent ainsi "utilisables.

Une maison bien isolée vieillit mieux et necessite moins de travaux d'entretien. En effet, l'isolation, avec une ventilation efficace, supprime les courants d'air, les risques de condensation et donc d'humidité, source d'odeurs, de corrosion des équipements, de décollement des papiers peints ou encore de développement des moisissures.

Enfin, l'isolation thermique permet souvent d'améliorer l'isolation acoustique.

Quels endroits de votre maison isoler ?

L'isolation thermique est envisageable sur tous les éléments de construction : les murs (par l'extérieur ou l'intérieur), les planchers, le toit, les toits-terrases, les combles (perdus et habitables), et les parois vitrées.

Comment choisir vos produits d'isolation ?

On choisit d'abord un isolant en fonction de sa conductivité et de sa résistance thermiques (indiquées sur l'étiquette du produit).

La résistance thermique, connue aussi sous le symbole " R " s'obtient par la rapport de l'épaisseur (en mètres) sur la conductivité thermique " λ " (lambda) du matériau considéré. Elle exprime la capacité d'un isolant à résister aux différences de température. Plus R sera élevé, plus le matériau sera isolant.

La résistance thermique va de pair avec un autre élément clé, la conductivité thermique, le lambda dont le symbole est " λ ", qui détermine la capacité d'un matériau isolant à conduire la chaleur. Plus le lambda (λ) de l'isolant sera faible, moins sera grande l'épaisseur de l'isolant nécessaire pour garantir le même niveau de performance. C'est donc un critère de choix de premier ordre.

Pour vos fenêtres, vérifiez le coefficient de transmission thermique Uw (w comme window en anglais). Plus il est faible, meilleure sera l'isolation thermique de la fenêtre.

Pour une garantie de la performance et de la qualité, choisissez un produit certifié.

Les certifications (visibles sur l'étiquette du produit) sont :

- pour les produits isolants : ACERMI. Cette certification complète le marquage CE de ces produits qui est obligatoire depuis mars 2003. Toutes les caractéristiques déclarées sont certifiées : elles sont à minima la résistance thermique avec la conductivité thermique, le comportement à l'eau, le comportement mécanique (et, selon les cas, la réaction au feu).

- pour les produits d'isolation : NF, CSTBat. Ces certifications s'appliquent aux matériaux d'isolation porteurs tels que le béton cellulaire, les briques ou le monomur terre cuite. La résistance thermique du mur y compris le joint est évaluée et certifiée. Ces certifications comprennent les caractéristiques d'aptitude à l'emploi selon l'application dans l'ouvrage.

- pour les fenêtres : Les certifications Acotherm et Cekal concernent les menuiseries des fenêtres et porte-fenêtres, les blocs-baies (Acotherm) et les vitrages (Cekal).

Vérifiez les propriétés acoustiques de vos isolants

L'isolation phonique (exprimée en décibels, dB) est tout aussi importante que l'isolation thermique. Plus les décibels seront élevés, plus l'isolant fera barrage aux bruits. Si vous arrivez à trouver un isolant thermique ayant aussi des propriétés phoniques intéressantes, achetez-le sans hésiter !

Privilégiez les matériaux naturels pour votre santé et l'environnement

Certains isolants classiques sont toxiques pour ceux qui l'installent, qui vivent dans la maison et pour l'environnement. C'est le cas des fibres des laines de verre et de roche qui peuvent provoquer des réactions épidermiques type allergies ou encore du polystyrène qui transpire sous l'action de la chaleur relâchant des émanations de pentane et de styrène, un cancérogène potentiel. Le Polyuréthane quant à lui, utilisé sous forme de mousses expansives pour calfeutrer les cadres de portes et de fenêtres, libère des amines et ses additifs ignifuges qui sont également toxiques.

Pour participer à une démarche durable et éviter tout risque d'exposition, il est préférable de choisir les alternatives naturelles : des isolants issus de fibres minérales, végétales et animales. Il s'agit de la laine de chanvre, la laine de lin, la laine de mouton, les plumes de canard, la cellulose, fabriquée à partir de journaux recyclés, le liège ou encore la perlite, fabriquée à partir de roches volcaniques broyées et expansées.

A savoir pour bien isoler votre maison

Une isolation doit toujours être associée à une ventilation bien réalisée qui peut être naturelle ou assistée mécaniquement.

Une isolation de noit jamais être exécutée sur une paroi présentant des signes d'humidité.

Attention en isolant à ne pas créer de "pont thermique", c'est à dire de zone ponctuelle ou linéaire qui présentera une moindre résistance thermique. Ces derniers se situent généralement aux points de jonction des différentes parties de la construction : nez de planchers, linteaux à la périphérie des ouvertures, nez de refends ou de cloisons en cas d'isolation par l'intérieur,etc.. L'isolation doit ainsi être bien conçue et réalisée de façon à minimiser les effets de ces ponts thermiques.

L'isolation thermique des murs peut se faire par l'intérieur mais cette solution n'est pas la plus performante même si la pose semble plus aisée. Elle présente un coût relativement peu élevé mais entraîne une réduction de la surface des pièces. Isoler ses murs par l'extérieur est nettement plus efficace et offre un large choix de produits. Cette solution permet de ne pas modifier les surfaces habitables, de protéger les murs des variations climatiques et offre de plus un très bon confort en hiver comme en été au sein de l'habitat. Cependant, l'isolation des murs par l'extérieur coûte plus cher (hors coût de ravalement) et nécessite une déclaration préalable de travaux ou un permis de construire (du fait de modifier l'aspect extérieur du bâti).

L'isolation des toitures est la plus rentable et la première étape à réaliser car le potentiel d'économies d'énergie est important : 25 à 30 % des pertes thermiques d'une maison peuvent provenir du toit.

Pour vos fenêtres, préférez le double Vitrage à isolation Renforcée (VIR). Une fine couche transparente peu émissive est déposée sur une des faces du verre (côté lame d'air). Cette couche agit comme un bouclier invisible pour empêcher en hiver la chaleur intérieure de fuir à l'extérieur. Le VIR a un pouvoir isolant deux à trois fois supérieur à celui d'un double vitrage ordinaire et plus de quatre fois supérieur à celui d'un vitrage simple. Il peut permettre des économies de chauffage de l'ordre de 10%. De plus, associé à un système de gestion des apports solaires (occultation extérieure), il peut contribuer à limiter les effets de surchauffe en été.

Ma Maison Bleu Ciel vous accompagne dans vos projets d'économies d'énergie pour un meilleur chez vous

Vous avez décidé de passer à l'action et d'optimiser l'isolation thermique de votre maison? Trouvez un pro parmi les 5 000 Partenaires Bleu Ciel d'EDF, des conseils travaux, obtenez des devis gratuits et des solutions de financement sur le site www.mamaisonbleucieledf.fr : Ma Maison Bleu Ciel d'EDF vous accompagne à toutes les étapes clés de votre projet de rénovation thermique !

Chaque jour, Bleu Ciel d'EDF est là pour vous accompagner dans la réalisation d'économies d'énergie chez vous et vous ouvre les portes des gestes, des équipements et des travaux qui vous font consommer moins et mieux.

Vous avez des projets de rénovation ou de construction et vous ne savez pas par où commencer ? Le site Ma Maison Bleu Ciel est justement là pour vous aider à y voir clair et à les concrétiser !

L'énergie est notre avenir, économisons-la !

publi-redactionnel

Acceuil Biomap
Thermasse Poêles Bois
Hameau de Saizerey Eco-habitat Eco-construction et travaux Voir la fiche