Bioaddict



Consommation : vers la fin des magasins bio traditionnels ?

Publié Le 25 Janvier 2013 à 11h06
 
Une étude réalisée par l'Atelier BNP Paribas et l'Ifop vient de révéler que 74% des Français pensent que les magasins traditionnels vont devoir évoluer. Et 23% se disent prêts à les abandonner. Internet est passé par là...

Depuis l'arrivée d'internet les habitudes de consommation des français ont changé. Et ils n'hésitent plus à acheter les produits directement sur les sites commerciaux et à se les faire livrer. Y compris des produits alimentaires bio, alors que les consommateurs de bio sont des clients particulièrement exigeants. C'était tout simplement impensable il y a dix ans seulement.

Comment ce mouvement va-t-il évoluer ? Jusqu'ou les consommateurs sont-ils prêts à aller ? L'Atelier BNP Paribas, cellule de veille technologique de BNP Paribas, et l'Ifop, les ont interrogés dans le cadre d'une enquête d'opinion réalisée en novembre dernier auprès d'un échantillon de 1011 personnes, représentatif de la population française, âgées de 18 ans et plus.

Les résultats montrent un grand changement des attentes des consommateurs vis-à-vis des magasins traditionnels, lequel va obliger les commerçants à revoir leurs concepts et leurs pratiques.

L'étude montre ainsi que plus de 50% des Français utilisent déjà Internet et/ou leur téléphone mobile pour effectuer des achats classiques de produits quotidiens. Le frein technologique, la peur de commander de mauvais produits, ou la crainte du paiement en ligne semblent donc de plus en plus s'éloigner. A tel point que près d'un quart des Français (23%) affirment que l'on pourra tout simplement se passer de l'achat en magasin traditionnel dans l'avenir.
Les magasins traditionnels sont-ils donc voués à disparaître ? Ils vont en tout cas devoir changer et répondre aux nouvelles attentes exprimées par 74% des consommateurs interrogés.

Ces attentes vont dans le sens de l'innovation. Ainsi 65% des consommateurs qui ont acheté des produits dans des enseignes proposant des innovations affirment que celles-ci ont facilité leur parcours d'achat. Et 53% d'entre eux ont déclaré que leur présence les incitait à fréquenter une enseigne plutôt qu'une autre.

Elles vont aussi dans le sens d'une relation client différente et de qualité. Ainsi 50% des consommateurs interrogés attendent principalement plus d'informations sur les produits.
Elles vont enfin dans le sens d'une offre de services différente. Ainsi 37% des consommateurs du panel pensent que les points de vente deviendront des lieux dédiés à la livraison des produits achetés en ligne. Et 34% imaginent même que les magasins pourraient devenir des espaces consacrés à l'information et à la démonstration.

Les magasins bio ont bien compris depuis longtemps l'importance du relationnel, de l'information, et de la qualité des produits proposés aux consommateurs. Mais si l'on tient compte des résultats de cette étude, pour répondre aux nouvelles attentes, ils devront aussi évoluer.

Stella Giani

 

Marchés, petits producteurs, hôtels, gîtes, restaurants, magasins de vêtements, centres de beauté, crèches... Découvrez la BIOaddictMAP, le premier service de géolocalisation qui référence tous les commerces et services bio et écologiques en France : www.bioaddict.fr/map