Bioaddict



bad news

Contrôles de pollution : tous les véhicules testés dépassent les normes

Publié Le 7 Avril 2016 à 19h12
 
La commission technique indépendante de contrôle des émissions polluantes mise en place par Ségolène Royal suite au scandale Volkswagen vient de révéler les résultats de tests effectués sur 52 véhicules : tous dépassent les normes anti-pollution en conditions réelles de conduite !

 


Suite à la révélation du scandale Volkswagen sur les émissions de polluants de ses véhicules, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a demandé l'ouverture d'une enquête approfondie. Un programme de contrôle de 100 véhicules commercialisés en France, choisis de façon aléatoire et représentatifs des parts de marché des constructeurs, a ainsi été décidé.

Ce jeudi 7 avril, les résultats de tests menés sur 52 véhicules de 15 marques différentes ont été remis à une commission technique indépendante*. PSA (15 modèles) et Renault (13 avec Dacia) sont logiquement les plus concernés devant Volkswagen (5), Ford (4), Mercedes et Opel (3), et autres Toyota, Nissan, Fiat, Audi, BMW...

Les véhicules ont subi des tests d'émissions de polluants - oxydes d'azote (NOx) et dioxyde de carbone (CO2) - en laboratoire et en situation réelle sur route, qui ont été comparés aux résultats d'homologation en laboratoire.

Verdict : les résultats montrent qu'en situation réelle de conduite, toutes les voitures dépassent les normes d'émissions autorisées !

"En conditions réelles d'utilisation, les trois quarts des véhicules testés présentent des émissions de CO2 supérieures de 20 % à 50 % à leur valeur déclarée lors de l'homologation" précise le rapport. Une large majorité des véhicules testés présentent également des émissions réelles de NOx jusqu'à cinq fois la norme. Les tests révèlent que "certains véhicules issus de deux constructeurs différents présentent même des écarts dix fois supérieurs à la norme". Les dépassements d'oxydes d'azote constatés sont liés en grande partie au choix de la technologie de dépollution (EGR, SCR ou Nox Trap) fait par le constructeur, précisent les auteurs du rapport.

Cliquez ici pour voir le rapport "Résultats des contrôles des émissions de polluants atmosphériques et de CO2 menés sur les 52 premiers véhicules"

Si aucun modèle n'est nommément cité dans le rapport, il semblerait que les mauvais élèves soit notamment Renault et Opel, selon l'AFP.

Suite aux résultats accablants de ces tests, les constructeurs automobiles vont maintenant devoir s'expliquer. "Les constructeurs concernés ont été invités à fournir des explications sur les causes de ces dépassements aux membres de la commission indépendante" indique le ministère de l'Environnement dans un communiqué.

Il faut savoir que les émissions d'oxydes d'azote (NOx),ou particules fines, ont un effet direct sur la santé (affections respiratoires et maladies cardiovasculaires notamment). Le dioxyde de carbone (CO2), est quant à lui l'un des principaux gaz à effet de serre responsable du changement climatique.

"Les résultats montrent qu'aucun constructeur n'est vertueux dans la vie réelle. Les dépassements atteignent des niveaux totalement inacceptable. Cette semaine, Renault a annoncé pouvoir améliorer ses performances en termes de pollution sans nuire à la performance du moteur et sans surconsommation. C'est vraiment à se demander pourquoi ils ne l'ont pas fait jusque là ! " commente aujourd'hui l'association France Nature Environnement.

ME

* Cette commission regroupe des parlementaires, des associations de consommateurs, des ONG environnementales, les services des ministères de l'environnement, de l'industrie et de l'économie, l'UTAC, l'ADEME, l'IFPEN, l'IFSTTAR, l'INRIA, l'INERIS et l'ANSSI