Bioaddict



Des gaz à effet de serre dans ma poubelle ?!


Sommaire
1 - Les déchets contribuent au réchauffement climatique
2 - Moins de déchets dans les poubelles des parisiens
Publié Le 18 Janvier 2010 à 18h38
 
Chaque année, un français produit en moyenne 390 kg d'ordures ménagères. Parce que nos poubelles débordent, il est temps de changer nos habitudes de consommation. Le RAC, Réseau Action Climat France, décrypte l'impact réel des nos déchets sur le climat, notamment par l'identification des différents gaz à effet de serre (CO2, N20, CH4) et de leurs effets.

Les déchets contribuent au réchauffement climatique. La production d'ordures ménagères a doublé en 40 ans et 78% de celles-ci sont encore enfouies ou brûlées, générant des émissions directes de gaz à effet de serre (GES). Seules 19% sont triées et recyclées, et 3% subissent un traitement biologique (compostage ou méthanisation).

Les GES émis directement par les activités de traitement des déchets sont :

- Le dioxyde de carbone (CO2), émis essentiellement lors de leur incinération. Près de la moitié du carbone dégagé lors de la combustion est issue de produits d'origine fossile (par exemple les plastiques). La collecte et le transport des déchets émettent également du CO2.

- Le méthane (CH4), gaz 25 fois plus réchauffant que le CO2, issu de la dégradation des déchets organiques enfouis.

- Le protoxyde d'azote (N2O), gaz 298 fois plus réchauffant que le CO2, produit en faible quantité par la combustion des déchets pendant l'incinération et par la dégradation des déchets organiques lors du compostage ou de leur épandage.

À ces émissions directes, il faut ajouter les émissions dues à la fabrication des produits avant qu'ils ne deviennent des déchets : extraction, transport et transformation des matières premières, fabrication du produit, distribution.

Sur son site, et à travers une brochure très riche d'informations, l'association RAC (Réseau Action Clmat) met le doigt sur la quantité et l'origine de ces déchets, souvent issus d'emballages superflus et de matières premières au long cycle de transformation. Elle détaille les différentes options disponibles en matière de traitement des déchets aujourd'hui : recyclage, stockage, incinération, compostage ou méthanisation.

L'association donne des conseils pour éviter de "produire" des déchets, en les limitant à la source (réutilisation, emploi de produits durables), en consommant différemment ou en compostant soi-même ses déchets organiques.

Voici quelques exemples de gestes à réaliser au quotidien pour limiter ses déchets :

- utiliser des produits non jetables (éviter gobelets en plastique, assiettes en carton, ou lingettes nettoyantes)

- limiter la consommation de papier

- composter ses déchets organiques

- boire l'eau du robinet (pour ne pas engendrer de surconsommation de bouteilles plastiques)

- éviter les emballages superflus

Télécharger la brochure au format pdf.

Pour commander cette brochure, contactez l'association RAC à l'adresse infos@rac-f.org ou par téléphone au 01 48 58 83 92.

Ainsi, mieux gérer ses déchets permet de lutter au quotidien contre le réchauffement climatique !

 

A lire ausi :  "Lombri-compostage : des vers pour recycler ses déchets !"

"Vite, réduisons nos déchets, ça déborde !"

"Une convention pour développer les sacs poubelles en plastique biodégradable "

"Enquête spéciale santé-environnement: Eau du robinet ou en bouteille, que faut-il boire ? "

"Tous les produits biodégradables ne sont pas écologiques ! L'interview vérité sur le plastique bio "