Bioaddict



Deux sites Internet pour informer les vacanciers sur la propreté des plages

Publié Le 12 Août 2011 à 11h30
 
La récente mort d'une trentaine de sangliers en Bretagne relance le débat sur la toxicité de ces algues et les risques encourus par les vacanciers. Pour éviter les mauvaises surprises à la plage, voici deux sites à visiter avant de partir.
Saint-Michel-en-Grève dans les Côtes d'Armor.

La ministre Nathalie Kosciusko-Morizet a ordonné la fermeture effective de toutes les plages bretonnes où les algues vertes ne peuvent être ramassées tous les jours. Une décision qui montre que l'association France Nature Environnement (FNE) avait vu juste. Si sa campagne lancée au début de l'année, montrant un enfant en maillot de bain sur un tapis d'algues vertes, a pu choquer les autorités et les offices de tourisme bretonnes, le risque est aujourd'hui avéré.

Le site "Baignades" du ministère de la Santé

Sur ce site gouvernemental, vous pourrez retrouver l'ensemble des résultats des 30 000 tests annuels effectués sur l'eau des zones de baignade accessibles au public. Plus de 3000 zones de baignade sont ainsi testées chaque année.

Parmi elles, les plages de France métropolitaine, de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane, de La Réunion mais aussi les lacs lacs et rivières d'eau douce... Le site rappelle qu' "une qualité dégradée de l'eau peut conduire à des affections de santé, le plus souvent benignes, par contact cutané ou compte tenu de la possibilité d'ingérer ou d'inhaler de l'eau."

Site gouvernemental : http://baignades.sante.gouv.fr

Quelques recommandations pour profiter de votre baignade en toute sécurité :

  • En mer comme en rivière, baignez-vous dans les secteurs surveillés et évitez la baignade dans les 2 heures qui suivent un repas copieux.
  • Evitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée, entre 11h et 16h et utilisez des crèmes solaires protectrices, chapeaux et lunettes (surtout pour les jeunes enfants et nourrissons très sensibles au soleil et aux coups de chaleur !).
  • Pour les amateurs de pêche à pied, ne ramassez pas les coquillages n'importe où. Renseignez-vous à la mairie ou auprès de la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales (DDASS).
  • Dans l'eau, prenez garde aux vives, méduses, raies et autres animaux venimeux. En cas d'accident, renseignez-vous au poste de secours sur la conduite à tenir et n'hésitez pas à consulter un médecin.
  • La plage est un espace public, gardez la propre en utilisant les poubelles pour les déchets et les installations sanitaires mises à votre disposition.
Le site du label Pavillon Bleu

Si cet écolabel ne donne pas de renseignements sur les algues vertes, sachez que l'association FEE (Foundation for Environmental Education) donne une indication sur la gestion durable des plages par les collectivités.

Le programme Pavillon Bleu se base ainsi sur des critères d'éducation et d'information à l'environnement, de gestion environnementale, de gestion de la qualité de l'eau et des milieux, de sécurité et de services... Sont récompensés les communes et les ports qui mènent sur le long terme une politique de recherche et d'application durable en faveur de l'environnement.

En France, 418 sites sont labellisés Pavillon Bleu. A ce jour, 41 pays répartis sur les cinq continents participent à ce programme. Dans le monde, le label Pavillon Bleu a été attribué à 3450 sites en 2011.

Retrouvez la liste des sites Pavillon Bleu sur : http://www.pavillonbleu.org

Une application Iphone Pavillon Bleu vous permet de savoir, grâce au système de géolocalisation, où se trouve la plage ou le port labellisé le plus proche.

Télécharger gratuitement l'application en cliquant sur le lien suivant :
http://itunes.apple.com/fr/app/plages-pavillon-bleu-2011/id380486339?mt=8

Astrid Kergrohen