Bioaddict



Dossier spécial alimentation et produits bio : ce que garantit le logo bio européen

 

Depuis le 5 août 2009, l'Union européenne s'est dotée de règles communes concernant l'aquaculture biologique. C'est un nouveau pas franchi dans l'harmonisation des règles applicables à l'agriculture biologique dans l'UE.

Ce nouveau règlement détermine les règles de production des animaux d'aquaculture (poissons, mollusques, crustacés...) ainsi que des algues marines.

L'objectif est de garantir la production d'aliments sains et de haute qualité en limitant le plus possible l'incidence sur l'environnement aquatique. Il fixe également pour la production d'algues marines et la production aquacole un plan de gestion durable prévoyant des mesures précises, notamment en matière de réduction des déchets, de réduction des rejets dans le milieu, d'utilisation des énergies renouvelables et de recyclage des matériaux. Il impose également l'établissement d'une évaluation environnementale pour les nouvelles structures supérieures à 20 tonnes de production par an.

Pour la production d'algues, le règlement fixe des règles tant pour la récolte que pour la culture. Dans les deux cas, seules les algues provenant de zones de haute qualité écologique peuvent être vendues en bio. L'activité ne doit pas altérer l'habitat naturel.

Pour les animaux d'aquaculture, le règlement encadre les pratiques d'élevage (densité, température, oxygène, lumière, structure d'élevage...), l'origine des animaux (espèces locales, n'affectant pas les stocks sauvages...), ainsi que les règles relatives à l'alimentation des animaux et à la prophylaxie.