Bioaddict



reportage

Dossier spécial mariage écolo, éthique et bio : tous nos bons plans

 
DOSSIER SPECIAL
1/7
Modèle "Crumble" de la collection 2010 d'Elsa Gary
Modèle "Crumble" de la collection 2010 d'Elsa Gary

Une robe de mariage bio qui ressemble à celle d'une princesse ? Si, si, ça peut exister ! La preuve !

Une robe de mariée en fibre naturelle

Coton bio, soie, fibre d'ananas ou de banane, chanvre, lin, maïs, ortie, bambou... Les matières respectueuses de l'environnement sont très bien mises en valeur par les créatrices pour des robes tout aussi glamour qu'éthique.

Elsa Gary est la pionnière des robes de mariées bio en France : modèles princesses, naturelles, fleuries, classiques ou prestiges... elle utilise notamment comme tissus la soie et les fibres végétales comme celles de bananes.

Installées dans la rue Faidherbe à Paris, les créatrices Virginie et Tougani proposent une collection avec des tissus bio comme l'organza de soie et en fibres naturelles fabriquées dans le respect de l'homme et de son environnement.

Une robe de mariée équitable et éthique

Valérie Pache est une éco-créatrice qui travaille avec de la matière recyclée en seconde vie, comme le parapente ou le parachute ou vintage en utilisant de vieilles collections non portées, des chutes industrielles ou de vieux rouleaux démodés de grossistes, destinés à la poubelle.
Mais la styliste réalise aussi ses modèles à partir de soie naturelle, de laine bouillie en provenance du Népal, fabriquée par des Tibétains en exil. Cette matière est fabriquée dans le respect de la charte du commerce éthique équitable et exportée via une société Française créée par un ancien prisonnier politique tibétain. Mais également du coton qui provient d'un atelier de femmes Tibétaines elles aussi en exil. La soie recyclée vient quant à elle d'usines indiennes : les chutes de sahri sont retravaillées et filées à nouveau.

Caroline Lindenlaub a crée Aranel et propose des modèles uniques mais " durables ", éco-conçus pour en maîtriser l'empreinte écologique tout au long du cycle de vie de la robe et assurer des salaires justes (soutient des coopératives de commerce équitable au Cambodge, Philippines, Brésil) à toutes les étapes de sa fabrication française.
Les soies sont toutes produites, tissées et teintées sous l'égide d'une coopérative de commerce équitable au Cambodge. Les teintures sont effectuées par un spécialiste Dystar labellisées Œeko-Teks 100, saines pour les humains et la nature. Les transports entre les étapes de la fabrication sont groupés. Les partenaires sont choisis en fonction de leur implication dans la réduction de l'impact environnemental. La production des vers à soie, ainsi que le filage et le tissage sont réalisés selon des méthodes traditionnelles sans produits chimiques.

Une robe de mariée en lin et pavot qui se replante dans le jardin

Marie Garnier est la créatrice d'une robe de mariée en papier " ensemencé " de graines de lin et de pavot que l'on découd le lendemain de la noce pour récupérer les graines et les enterrer dans le jardin. A chaque saison refleurissent les fleurs de lin et de pavot pour se rappeler en beauté du plus beau jour de sa vie !

Une robe de mariée en papier recyclé

Maud Weibel est une " créatrice de rêves en papier ". A travers sa marque Maudetoiles, elle crée des modèles sur mesure en papier recyclé et recyclable. Elle dévoilera même une nouvelle création en papier de sachets de thé usagé !

Depuis 1997, Etienne Brunel crée des robes de mariée " en papier " dans des matériaux originaux tels que les filtres à lumière dans un esprit couture. Pour une robe artistique et moderne !

Une robe de mariée en fleur fraîche de saison

La plasticienne, performer et styliste Bethsabée Beslon crée des robes d'un jour grâce à des feuilles et des fleurs fraiches de saison. Chacune de ses robes végétales, confectionnée sur mesure, se compose d'une base textile invisible sur laquelle la composition végétale et florale est réalisée. La base textile est doublée de coton ou de soie. La créatrice est à Nantes mais se déplace dans toute la France pour imaginer avec vous le type de composition florale que vous voulez : variétés, feuilles et fleurs sauvages issues de cueillette ou cultivées, couleurs, quantité et disposition des fleurs. Le Jour " J, " la robe vous est livrée fraîche et fleurie à l'endroit et à l'heure demandés.

Réutiliser une ancienne robe de mariée

Si vous souhaitez confectionner votre robe de mariée vous-même, vous trouverez sur Bio tissus des tissus et textiles certifiés biologiques et équitables vendus au mètre (flanelle de coton, coton équitable tissé main, satin bio...).

Pour le jour " J " vous pouvez également recycler la robe de votre mère, qu'une couturière ajustera. Votre mère sera d'autant plus fière !

Louer une robe de mariée

Certaines futures mariées n'apportent pas autant d'importance à la robe ou n'ont pas forcément les moyens alors pourquoi ne pas la louer ? En plus de faire des économies, elles feront un grand geste pour la planète.

Situé au coeur du 15ème arrondissement, Graine de coton est un dépôt vente location dédié au mariage : robes de mariées, accessoires (voiles, jupons, gants, chaussures, étoles bijoux...), tenues de cortèges pour femmes et enfants, décoration pour table et salle de réception. Vous pouvez y déposer, louer ou acheter ce que vous désirez. Les articles proviennent de particuliers, d'ateliers ou de fin de stock de boutique de mariage. Graine de coton propose même un service de retouches et de personnalisation à Paris.
Les prix de vente sont de l'ordre de -50 % à -60 %, parfois plus, par rapport au prix d'origine.
Une robe Pronovias qui coûte 825 euros vous reviendra environ à 436 euros en location. Ou sinon, un voile long Pronovias vendu 133 euros coûtera en location 73 euros.

Autre bonne adresse : le site Robe d'un jour qui propose des robes portées en général qu'une seule fois et en très bon état  et Robe de créateur qui loue des robes haute couture en tulle, en mousseline... (location pour un weend end : entre 50 et 120 euros)

Recycler sa robe de mariée

Aranel vous propose aussi de faire de votre robe un autre vêtement, un ensemble, une robe de cocktail avec des accessoires assortis ; une belle manière de la rentabiliser !

Sinon faites appel à une couturière qui la transformera selon vos envies, en robe du soir par exemple. Vous voulez changer de couleur ? Pas de problèmes, utilisez une teinture végétale.

Faire nettoyer la robe de mariée dans un pressing écolo

La robe de mariée peut être écolo jusqu'au bout !

La plupart des pressing utilise du perchloréthylène ou tétrachloréthylène, un solvant chloré volatile et incolore, classé comme produit hautement toxique pour l'environnement et potentiellement cancérogène, notamment par l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité) et l'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé).

Lire "Le perchloréthylène dans nos pressing : un solvant toxique et polluant"

Heureusement depuis quelques années, les pressings écologiques qui excluent cette substance. C'est le cas du Kennedy Pressing Ecologique, des pressings GreenEarth et Sequoia.

Lire "Un pressing respectueux de l'environnement[/article]"

Une mariée bio jusqu'au bout des ongles

Et comme la tenue de la mariée ne se résume pas seulement à la robe, évitez le synthétique pour la jarretière et portez votre choix sur le naturel.
Jarretière en soie sauvage prune, organza de soie rose pâle et élastique prune. Fleur en organza de soie en dégradé de rose vers le prune ou jarretière en soie sauvage écrue, fibre d'ananas écrue, élastique en bambou.... Laissez-vous tenter par les
accessoires Aranel.

Pour la coiffure, direction les [article=106]salons de coiffures bio et écolos (R Végétal propose des ornements végétaux à mettre dans les cheveux pour un mariage) et pour la touche finale du maquillage, optez pour des marques bio comme Dr Hauschka, Une natural beauty, Terre d'Oc chez Nature et découvertes, Couleur Caramel, Phyt's, Logona et Lavera en vente sur Boutique bio.