Bioaddict



Ecologie : hommage à deux pères disparus

Publié Le 19 Novembre 2014 à 09h51
 
Deux personnalités majeures françaises de l'Ecologie viennent de nous quitter.
1/3
Serge Moscovici, le pionnier français de...
Serge Moscovici, le pionnier français de l'écologie politique (à gauche) et Alexandre Grothendieck, un génie français des mathématiques devenu défenseur militant de l'écologie (à droite)

Serge Moscovici : le pionnier français de l'écologie politique

Serge Moscovici, né à Braila en Roumanie, en 1925, a été le créateur en 1965 du Laboratoire de Psychologie Sociale de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences-Sociales (EHESS) et a été l'un des premiers théoriciens à conceptualiser l'écologie politique dans deux ouvrages publiés en 1968 " Essai sur l'histoire humaine de nature " et " La société contre nature " . Ses réflexions ont été profondément marquées par la guerre, le nazisme, et le fait que l'homme a été capable d'utiliser la bombe atomique. Anti-nucléaire convaincu et actif, anti OGM, il prônait le développement de l'agriculture biologique. Avec les " Amis de la Terre ", il s'est lancé dans l'écologie politique, notamment lors des élections municipales de 1977. Mais considérant que "la plupart des changements sociaux sont l'oeuvre des minorités actives", il estimait que l'écologie devait rester une minorité pour ne pas perdre son influence spécifique et ses possibilités d'action.

Les ouvrages de Serge Moscovici : " Psychologie des minorités actives ";  " La Société contre nature " ; " Chronique des années égarées " ; " Psychologie sociale " ouvrage collectif; " La passion du regard : Essai contre les sciences froides " ; "Le réenchantement du monde, une écologie politique " ; " Essai sur l'histoire humaine de la nature " ; " De la nature, pour penser l'écologie ".

Alexandre Grothendieck : un génie français des mathématiques devenu défenseur militant de l'écologie

Né en 1928 à Berlin, Alexandre Grothendieck était considéré comme l'un des plus grands mathématiciens du XXème. Lauréat du Prix Fields en 1966, l'équivalent du Prix Nobel des mathématiques, il a participé aux premières grandes manifestations écologiques françaises des années 1970 pour alerter sur les menaces environnementales et écologiques que fait courir à la planète notre société de consommation. Adepte convaincu de l'alimentation bio et des énergies renouvelables, Génie des mathématiques, et visionnaire, il a senti que la défense de l'écologie était une priorité absolue. Mais il était très critique vis-à-vis des scientifiques. Il faisait sienne l'affirmation de Rabelais qui pensait que " Science sans conscience n'est que ruine de l'âme ". Et pour diffuer ses idées, il a participé activement à la revue " Survivre et vivre. Critique de la science, naissance de l'écologie " créée en 1970, n'hésitant pas à condamner l'attitude ses scientifiques, beaucoup plus préoccupés, selon lui, par la recherche pure que par les retombées potentiellement néfastes pour l'avenir de l'humanité.

A lire : son autobiographie " Récoltes et semailles " écrit en 1988

Pour retrouver tous ses textes : http://webusers.imj-prg.fr/~leila.schneps/grothendieckcircle

Alexandre Sieradzy




Acceuil Biomap
Bioboa
93 rue Montmartre Alimentation bio Restaurant bio Voir la fiche