Bioaddict



shopping

Ecologie : les bons conseils de Bob l'Eponge

Publié Le 27 Avril 2012 à 14h32
 
Bob l'Eponge a rencontré l'équipe de la Rédaction du journal Bioaddict.fr et a livré tous ses bons conseils pour récurer, éponger, nettoyer et essuyer vos surfaces et votre vaisselle de manière écolo et durable ! Retrouvez également sa sélection shopping d'éponges écologiques et bio !
DOSSIER SPECIAL
1/10
 Bob l'Eponge en visite dans les bureaux de...
Bob l'Eponge en visite dans les bureaux de Bioaddict.fr

Recyclables, recyclées, et dénuées de produits chimiques toxiques, les éponges écologiques et bio sont aussi efficaces que les éponges classiques mais ont le mérite de protéger l'environnement et la santé.

Les premières éponges datent de 1932. A l'époque, on les fabriquait intégralement à partir de viscose. A partir des années soixante, elles se sont modernisées, avec une face (verte) pour gratter et une face jaune pour essuyer.

Il faut savoir que les impacts de ces éponges sur l'environnement ne sont pas brillants : utilisation de ressources fossiles ou forestières, procédés de production énergivores et faible capacité de recyclage ou biodégradation en fin de vie.

Aujourd'hui coexistent trois types d'éponges :

  • L'éponge synthétique : en mousse de résine (dérivée du pétrole), jaune bien sûr, souvent traitée à l'aide de produits chimiques qui lui donnent couleur et résistance. Elle n'est pas biodégradable et si elle est dotée d'une face abrasive, l'adjonction d'une colle capable de résister à l'eau grève son impact écologique.
  • L'éponge végétale est fabriquée à base de viscose issue de cellulose (la pulpe de bois) et de coton, auxquels sont ajoutées des particules de sel qui forment les trous caractéristiques des éponges - le tout parfois traité contre les bactéries pour éviter la prolifération des petites bêtes. Cette éponge est biodégradable, voire compostable, si elle n'est traitée avec aucun additif suspect (ce qui n'est pas toujours indiqué) et si vous ne l'avez pas utilisée avec des produits potentiellement toxiques ou non dégradables. En l'absence de garanties de la part du fabricant, il demeure le risque d'une utilisation irrationnelle de pulpe de bois et de produits chimiques potentiellement polluants voire toxiques pour donner à l'éponge sa couleur, son aspect et sa résistance.
  • Autre alternative, plutôt pour la toilette des peaux sensibles que pour l'usage domestique : l'éponge naturelle, qui est d'origine animale (il s'agit en réalité du squelette du dermosponge, qui vit dans les mers chaudes tempérées dont la Méditerranée) et est récoltée depuis l'antiquité, sans que l'espèce ne semble pour autant menacée à ce jour.

Il faut savoir que le procédé de fabrication des abrasifs est extrêmement gourmand en énergie. Une fois mélangés, le nylon et le polyester qui en forment la base sont transformés en nappes qui sont ensuite chauffées, lesquelles passent alors dans des bains de grains, de liants et de colorants avant d'être à nouveau " cuites " puis assemblées à l'éponge. Pour obtenir un effet plus ou moins grattant, du talc ou des petites particules de plastique sont ajoutés à la viscose.

Alors pour protéger la planète et sa santé, le mieux est d'opter pour des éponges écoloqiques! Vous trouverez ainsi une sélection shopping ci-dessus.

Et sinon, voici une recette pour réaliser votre Pierre à récurer "maison" : la pierre à récurer (ou pierre d'argile) détache toutes les tâches tenaces, les fonds de casseroles, les surfaces qui ont besoin d'être récurées, lavées à fond.

Ingrédients : argile; bicarbonate; pierre ponce en poudre; glycérine; liquide vaisselle; huile de lin.

  1. Mélanger 150g d'argile, 50g de poudre de pierre ponce et 50g de bicarbonate.
  2. Ajouter 5cl de glycérine, 5cl de liquide vaiselle et 5cl d'huile de lin.
  3. Rallonger avec un peu d'eau si besoin jusqu'à obtenir une pâte assez épaisse.
  4. Remplir de ce mélange un pot avec un couvercle. Laisser sécher au moins deux jours sur un radiateur ou au soleil, en fonction de la saison. Le mélange va sécher, jusqu'à devenir dure comme de la pierre.

Conseil : à défaut de glycérine, utiliser un cosmétique éventé, crèmes et laits hydratants en sont remplis.

A savoir : la pierre ponce raye l'acier et les métaux.

Astuce pour fabriquer de la pierre ponce en poudre : le plus simple est de se procurer 2 petites pierres ponces (rayon hygiène) et de les réduire en poudre soi-même. Pour cela, enfermer chaque pierre dans un torchon replié. Frapper la pierre avec un marteau. C'est très facile car la pierre ponce est très friable et poreuse. Deux petites pierres ponces (de la taille d'un oeuf) produiront environ 50g de poudre.

Il ne tient qu'à nous tous de changer nos habitudes pour mieux protéger notre planète, alors ne passez pas l'éponge sur l'environnement !

Bob l'Eponge



voir les sources de l'infos