shopping

Elever des poules dans son jardin : conseils et astuces

Publié Le 25 Février 2013 à 18h54
 
Vous souhaitez installer un poulailler dans votre jardin et vous ne savez pas comment faire et par où commencer ? Un kit d'élevage de poules, des poulaillers, des livres pour apprendre à élever ses poules... voici un petit shopping ainsi que quelques bons conseils et astuces pour vous lancer !
1/17
 Kit complet élevage poule, Cocokit Poule 
 Si...
Kit complet élevage poule, Cocokit Poule

Si vous souhaitez vous lancer dans l'élevage de poules, le Cocokit poules est fait pour vous. C'est un kit complet de matériel de basse-cour, constitué pour répondre aux besoins de deux à quatre poules. Il comprend une mangeoire, un abreuvoir, un Mini Bloc à Pic, un supplément nutritionnel, des oeufs factices, ainsi qu'un nettoyant désinfectant spray.

Prix indicatif : 43,50€

Voir le produit

Les poules recyclent la plupart des restes alimentaires, éliminent les mauvaises herbes et mangent beaucoup de bestioles et de nuisibles. Certes, elles réclament une attention et des soins constants et vous devrez leur donner un complément protéinique, mais elles vous donneront des oeufs frais la majeure partie de l'année - et de la viande si vous envisagez de les tuer. Veillez à choisir une race adaptée à vos besoins. Comptez de 150 à 300 oeufs par an (selon la race).

Combien de poules ?

Pour limiter les dégâts du sol, les odeurs et la destruction des plantes, limitez le nombre de poules. Deux poules sont amplement suffisantes pour fournir en oeufs une famille de 4 personnes. Une poule seule risque de s'ennuyer et sa santé pourrait en pâtir.

Autre point : l'âge des poules. Sachez qu'au-delà de 3 ans, une poule vous donnera beaucoup moins d'oeufs. Et à 8 ans, la poule ne pond plus du tout. Il vous faudra donc renouveler votre cheptel tous les 3 ans.

A savoir : Les poules âgées de plus de 3 ans peuvent être mangées, données, ou gardées pour une paisible retraite. Sachez toutefois que les poules les plus robustes peuvent allégrement dépasser les 15 ans !

A savoir : En hiver, les poules pondent moins voire pas du tout. Pour vous assurer une petite production d'oeufs durant cette période froide, optez pour une poule réputée bonne pondeuse l'hiver, telles que la poule d'Alsace, la géline de Touraine, la gâtinaise ou la Faveroles.

Où loger les poules : le poulailler

Un poulailler d'1 m² est suffisant pour 2 poules. Préférez un poulailler en kit, offrant aux poules un abri en cas de pluie, un endroit où dormir et pondre.
Si vous avez peu de terrain, optez pour un petit poulailler mobile facile à déplacer. L'idéal étant de le changer de place tous les 2 jours, quand il est posé sur un endroit enherbé.

Si vous le pouvez, optez pour un poulailler sur pilotis. En plus d'offrir un abri aux poules en cas de pluie, il isole le poulailler du sol et donc de l'humidité et des prédateurs, les 2 grands maux des poules.

Un parcours pour vos poules

Les poules ne passent pas leur journée dans le poulailler ! Elles adorent se promener, gratter la terre et se régaler des herbes, insectes, larves et limaces qu'elles y trouvent.

A savoir : Plus que l'alimentation, le parcours enherbé est déterminant de la qualité de vos oeufs.

Vos poules doivent pouvoir accéder librement au poulailler tout au long de la journée, et avoir à leur disposition un bon terrain enherbé à parcourir. Comptez 40 m² minimum pour deux poules, pour garder l'espace enherbé.

Ne laissez pas vos poules sans protection : délimitez leur parcours par un grillage à mailles étroites et de 2m de haut dans l'idéal. Le grillage doit être bien tendu et très jointif au sol afin d'éviter qu'elles ne sortent ou que des intrus ne rentrent !

Quelle nourriture ?

Il vous faut une mangeoire où la nourriture reste propre et sèche et un abreuvoir ou une bassine remplie d'eau. Outre des épluchures et de la verdure, les poules pondeuses ont besoin de grain et de gravier, ainsi que de pâtées ou de granulés.

Suspendez de la verdure dans un filet accroché à un piquet de clôture à heuteur de bec de vos poules afin qu'elles puissent la picorer sans piétiner vos légumes. Les pondeuses réclament une alimentation enrichie en avoine ou en maïs, alors que vous pouvez engraisser les races sélectionnées pour leur chair avec un mélange de pommes de terre bouillies et de farine d'orge.

Entretien et soins

En général, l'éleveur débutant achète un poulailler, quatre poules pondeuses et une réserve de granulés. Les plus souvent, tout va bien pendant un mois, puis des problèmes surgissent : une poule ne s'alimente plus, une autre cesse de pondre, etc... Ces problèmes trouvent généralement leur solution dans un entretien et des soins réguliers. L'abreuvoir doit être lavé tous les jours. Le poulailler doit être balayé, lavé à l'eau savonneuse et désinfecté toutes les semaines. L'abri et les poules doivent être examinés avec soin à la recherche de parasites. Le poulailler doit être déplacé régulièrement.

A savoir : La poule est une routinière, elle est réglée comme une horloge. Distribuez toujours sa nourriture à heure fixe, et de même, faites-les rentrer au poulailler à la même heure chaque jour. Elles seront déjà prêtes quand vous arriverez !

Les anomalies des oeufs

Oeufs aplatis : la poule est en surpoids et doit maigrir.

Oeufs ridés : alimentation trop riche en féculent.

Coquilles trop minces : régime trop pauvre en coquilles d'huîtres broyées ou en gravier.

Oeufs sans coquille : nourriture trop pauvre en gravier et/ou trop riche en protéines.

Oeufs à deux jaunes : nourriture trop épicée et/ou anomalie génétique.

Sang dans les oeufs : la poule souffre d'une hémorragie interne, signe d'un problème de santé, en général.

Un poulailler dans son jardin... voici une bonne idée pour déguster des bons oeufs bio toute l'année !

Mathilde Emery