Bioaddict



good news

Énergie : forte baisse de la consommation et forte hausse des énergies renouvelables

Publié Le 8 Juillet 2010 à 17h35
 
Le Ministère de l'Écologie vient de présenter le bilan énergétique de la France pour l'année 2009. Il montre une forte réduction de la consommation d'énergie dans tous les domaines et une forte croissance de l'éolien et du photovoltaïque.

La consommation d'énergie primaire a diminué de 5,2 % en 2009 ! " C'est une baisse d'une ampleur jamais enregistrée depuis 1975 ", se réjouit Jean-Louis Borloo.

Avec 259 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), elle retrouve à peu près son niveau d'il y a 10 ans.

C'est l'industrie qui en enregistré la plus forte baisse (-9,7%) suivie de l'agriculture (-3,1%), des transports( - 1,1%) et du secteur résidentiel tertiaire (-0,9%).

Cette baisse de la consommation d'énergie, et la très forte progression des énergies renouvelables, ont entraîné en 2009 une baisse de 5,7 % des émissions de CO2 liées à l'énergie.

Au total, la facture énergétique de la France a diminué d'un tiers en 2009 à 38 milliards d'euros, soit 2 % du PIB.

La production d'énergie renouvelable poursuit donc sa progression très rapidement, soutenue par les mesures du Grenelle Environnement (tarifs d'achat, Fonds Chaleur Renouvelable, appels d'offres, simplifications administratives et fiscales, réduction des délais de raccordement,...).

En deux ans, elle a augmenté d'environ 16 %, et ce malgré la baisse de l'hydraulique en raison des conditions climatiques. " Hors hydraulique cela représente une hausse de 23%, soit près de 3 millions de tonnes équivalent pétrole, ce qui est considérable " estime Jean-Louis Borloo.

Véritable décollage de l'éolien et du photovoltaïque :

Le parc éolien a franchi la barre des 4 500 MW, soit une hausse de 84.5 % en seulement deux ans. Chaque année, plus de 1 000 MW sont désormais raccordés au réseau, soit l'équivalent de la puissance d'une centrale nucléaire.

La production d'électricité à partir d'éoliennes a représenté 7.6 TWh (térawatts-heures) en 2009. A titre d'illustration, il aurait fallu plus de 2.5 millions de tonnes de charbon pour produire une telle quantité d'électricité dans une centrale thermique.

Le parc photovoltaïque a été quant à lui multiplié par 7 depuis 2 ans. Il représentait environ 310 MW fin 2009, avec près de 45 000 installations raccordées.

H de M

A lire aussi : Les énergies renouvelables sont plébiscitées par les français