Bioaddict



Enquête spéciale santé-environnement: Eau du robinet ou en bouteille, que faut-il boire ?

 
Aujourd'hui, 85 % des Français font confiance à l'eau du robinet. L'eau est la denrée alimentaire la plus fortement réglementée. Pourtant, entre débats écologiques et sanitaires, la polémique sur la différence de qualité entre eau en bouteille et eau du robinet ne cesse d'exister. Alors, y-a-t-il une eau à privilégier plus que l'autre ?

86 % des personnes interrogées estiment qu' " en France, les autorités sanitaires prennent le maximum de précautions pour que les normes de qualité de l'eau du robinet protègent la santé des consommateurs " (baromètre Sofres 2009 réalisé pour le Centre d'information sur l'eau (C.I.Eau).

Quels sont donc les risques sanitaires généraux liés à la consommation d'eau potable?

Selon le Ministère de la santé et des solidarités, les principaux risques sanitaires susceptibles d'être engendrés par l'ingestion d'eau du robinet sont de deux types :

- un risque microbiologique : la contamination des eaux par des microorganismes pathogènes(bactéries, virus, parasites) est susceptible de provoquer des cas isolés de gastro-entérites, voire une situation épidémique. Les effets néfastes sur la santé peuvent apparaître à court terme (quelques heures à quelques jours) et concerner un nombre important de personnes.

- un risque chimique à moyen ou long terme lié à la présence de substances indésirables ou toxiques.

" Il est difficile d'évaluer de manière précise les pathologies réellement attribuables à l'eau d'alimentation dans la mesure où la part d'exposition liée à l'eau d'alimentation est souvent limitée et estimée à 10 % des apports totaux pour de nombreuses substances chimiques ", indique dans son rapport le ministère .

Cependant, les effets sur la santé sont connus pour de nombreuses substances chimiques susceptibles d'être présentes dans les eaux : le saturnisme est engendré par le plomb à fortes doses, l'ingestion d'arsenic peut entraîner la survenue de cancer de la peau, la méthémoglobinémie peut être provoquée par l'ingestion de fortes quantités de nitrates, un excès de fluor dans l'eau peut conduire à une fluorose dentaire voire une fluorose osseuse...

" Les risques sanitaires engendrés par des microorganismes pathogènes ou des substances chimiques ne sont pas spécifiques aux eaux du robinet mais peuvent également concerner les eaux conditionnées. C'est pourquoi des exigences de qualité sont également fixées pour les eaux conditionnées (eau minérale, eau de source) ".

" Il n'est pas rare en effet, même dans les pays industrialisés, qu'une affaire éclate au sujet d'eaux du robinet ne respectant pas les normes. Sont généralement incriminées, les pollutions bactériologiques, et les pollutions par les nitrates, pesticides et métaux lourds ", souligne le CNRS, Centre national de recherche scientifique, pour qui certaines sont sans risque pour la santé en dessous d'une certaine concentration, et d'autres sont toxiques même à l'état de trace.

L'organisme a du mal à éliminer certaines substances, comme les métaux lourds. Selon le dossier scientifique sur l'eau du CNRS , elles s'y accumulent, et leur ingestion prolongée peut être la cause de maladies graves, même si leur teneur dans l'eau est très faible. Ingérées en grande quantité, lors d'une pollution accidentelle, ces mêmes substances sont rapidement toxiques.
Le plomb par exemple, en passant dans le sang va perturber des mécanismes biochimiques, touchant principalement le système nerveux mais aussi d'autres fonctions, comme la reproduction.