Bioaddict



événement

Fête du lait bio : venez partager un petit-déjeuner à la ferme !

Publié Le 30 Mai 2019 à 13h20
 
A l'occasion de la Fête du lait bio, le samedi 1er et le dimanche 2 juin, plus de 50 fermes réparties sur toute la France vous ouvrent leurs portes pour venir déguster un petit-déjeuner bio et vivre un véritable moment de convivialité, de partage et de gourmandise.
La 15ème édition de La Fête du Lait Bio a lieu le samedi 1er et dimanche 2 juin 2019 : une cinquantaine de fermes ouvriront leurs portes pour vous inviter à partager un petit-déjeuner bio

 

Née en 2005 en Ille-et-Vilaine, la Fête du lait bio est devenue un événement national qui a lieu tous les ans début juin dans le cadre de la grande fête du bio en France "Le Printemps bio". Une belle occasion de découvrir des produits bio et locaux près de chez vous ! Cette année, plus de 50 fermes réparties sur 9 régions participent à l'opération : en Bretagne, Pays de la Loire, Grand Est, Hauts de France, Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne-Franche Comté, Normandie Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Ile de France.

Les éleveurs bio de la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (FNAB) ouvrent ainsi les portes de leurs fermes le samedi 1er et le dimanche 2 juin pour un moment convivial et familial, d'échange et de découverte. Au programme, vous pourrez déguster un copieux et délicieux petit déjeuner composé de produits laitiers tels que lait, yaourt, beurre, dessert lacté, crème, fromage et même glace, au lait de vache, de brebis ou encore de chèvre. Mais aussi des confitures bio, du pain bio, du miel bio issu des ruches de la ferme, des gâteaux bio "maison", des fruits de saison...

De nombreuses animations pour les adultes et les enfants seront également proposés dans chaque ferme : marché bio, traite des vaches et des chèvres, fabrication de pain bio et de fromages bio... Les producteurs présenteront leur activité de manière pédagogique et conviviale et expliqueront leurs pratiques agricoles respectueuses des Hommes, des animaux et de l'environnement.

Pour découvrir les petits déjeuners à la ferme organisés près de chez vous et réserver vos places, rendez-vous sur le site fete-du-lait-bio.fr. Comptez entre 6€ et 10€ la participation (3€ pour les enfants, gratuit pour les moins de 3 ans). Pour 3€ de plus, repartez avec votre bol " Collector " de la Fête du lait Bio, édition 2019 !

Le lait bio, pourquoi c'est mieux

Dans un élevage laitier bio, le bien être des vaches, brebis et chèvres est primordial et les cycles naturels sont respectés ! L'élevage hors sol est interdit, les animaux broutent au pré dès que la météo le permet. Le reste de l'alimentation est 100% bio et le plus souvent produite sur l'exploitation. Les animaux élevés en bio ne reçoivent donc aucun aliment ayant été produits à l'aide d'engrais ou de pesticides chimiques, ni d'aliments contenant des OGM, comme les tourteaux de soja importés d'outre Atlantique. Le mode d'élevage et l'alimentation des troupeaux en bio garantit ainsi un lait sans trace de résidus chimiques ni d'organisme génétiquement modifié.

Côté santé, le lait bio est beaucoup plus riche que le lait conventionnel en omega 3, en vitamine E, en vitamine D et en bêta carotène, si indispensable à la croissance.

L'agriculture biologique permet également de lutter contre le réchauffement climatique ! Développement de la biodiversité, préservation de l'eau, stockage du carbone dans les sols, réduction des émissions des gaz à effet de serre, l'agriculture biologique est en effet, pour plusieurs raisons, moins énergivore et polluante que l'agriculture conventionnelle.

Lire l'article : L'agriculture biologique : un atout pour lutter contre le réchauffement climatique

Pour toutes ces raisons, de plus en plus de consommateurs choisissent le lait et les produits laitiers bio, qui sont les produits labellisés AB les plus consommés après les fruits et légumes. Un nombre croissant d'éleveurs font aussi le choix du bio. Aujourd'hui, près de 37 000 fermes sont engagées en bio en France, ce qui représente un peu plus de 8% des fermes françaises (une augmentation de de 14% par rapport à 2017).

Mathilde Emery