Bioaddict



événement

Into Eternity : un film au coeur du débat sur le nucléaire


Sommaire
1 - Into Eternity : un film au coeur du débat sur le nucléaire
2 - Déchets nucléaires : stockage provisoire et stockage permanent
3 - Le point de vue de Michael Madsen concernant Fukushima
Publié Le 28 Avril 2011 à 20h04
 
Le chantier d'un sanctuaire conçu pour durer cent mille ans. Creusée dans le nord de la Finlande, à Onkalo (la cachette !), cette gigantesque grotte abritera des déchets nucléaires.

Le stockage provisoire

Le combustible nucléaire usagé est normalement stocké dans des piscines d'eau dans des entrepôts provisoires. Presque tous ces entrepôts provisoires sont au niveau de la surface du sol, et sont donc vulnérables aux catastrophes humaines ou naturelles, ils nécessitent une surveillance et une maintenance extrêmes. L'eau des piscines refroidit les éléments de combustibles pour éviter un éventuel feu radioactif dû à la chaleur qui en émane. L'eau permet également d'agir comme un bouclier contre la radioactivité. Il faut entre 40 et 60 ans pour faire baisser la température de ces combustibles en dessous de 100 degrés Celsius. En effet, c'est uniquement en dessous de cette température que le combustible peut être manipulé ou retraité. La plupart de ces lieux de stockage provisoires se trouvent près des sites de production d'énergie nucléaire, puisque le transport de déchet est complexe et assujetti à de multiples questions de sécurités.

Le stockage permanent

Afin de s'assurer que les déchets soient bien isolés de tout organisme vivant et afin d'éviter qu'ils ne se répandent dans la nature, une installation de stockage permanent devient indispensable. En effet, nous ne pouvons assurer une surveillance suffisamment continue, et une gestion du risque assez pérenne pour un standard de sécurité fixé à 100 000 ans.

Ces stockages doivent être situés dans des environnements très stables.
Par exemple, les zones qui ont une activité sismique ou volcanique sont exclues, tout comme les basses terres qui sont sujettes aux inondations, ou encore les sols poreux ou érodés dans lesquels pourraient se produire des fuites. Les pays producteurs d'énergie nucléaire qui n'ont pas de sites appropriés pour le stockage vont donc devoir exporter leurs déchets vers d'autres pays. Dès lors, la sécurité du transport est cruciale mais c'est une question encore non résolue.