Bioaddict



L'écovolontariat, mode d'emploi


Sommaire
1 - Comment accéder aux offres et choisir son projet ?
2 - Quel coût et quelles conditions d'hébergement sur place ?
3 - Des qualifications sont-elles requises ?
Publié Le 19 Octobre 2010 à 09h00
 
DOSSIER SPECIAL
Généralement, aucune qualification particulière ou linguistique n'est demandée mais réviser son anglais semble une nécessité, afin de mieux communiquer avec les autres volontaires et la population locale. Une bonne condition physique peut également être requise, certains travaux ou patrouilles de nuit pouvant s'avérer éprouvants.

Les associations sont parfois intéressées par des qualifications particulières (communication, animation, science vétérinaire...). Il est donc judicieux d'en faire part à l'association avant de partir afin de les mettre à profit.

Comme le rappellent souvent les associations, un chantier international est un véritable projet de volontariat et de solidarité qui implique volonté et motivation. Il ne s'agit ni de tourisme, ni d'humanitaire mais bien d'un vrai engagement au service de la biodiversité.

Bon voyage aux futurs écovolontaires !


Alicia MUNOZ