Laveries, pressings et machines à laver dans leurs versions écolos !

Publié Le 4 Janvier 2012 à 17h00
 
On peut obtenir du linge propre en utilisant des technologies écolos. Pressings utilisant des produits plus écologiques que le perchlo, laveries économes en énergie, machines à laver sans lessive, machine à laver à vapeur... Vous avez aujourd'hui l'embarras du choix !
DOSSIER SPECIAL

Les pressings écolos

90 % des pressings pratiquant le nettoyage à sec utilisent du perchloroéthylène, appelé aussi perchlo. Or, le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) et l'Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) ont classé ce produit "cancérogène probable". Quant à l'Union Européenne, elle considère qu'il est "nuisible pour la santé" et "dangereux pour l'environnement ". Plusieurs ONG et syndicats demandent donc son interdiction, comme cela a déjà été décidé aux États-Unis et au Danemark.

Malgré des faits accablants, les pressings utilisant le nettoyage à sec continuent d'utiliser du perchlo. La législation impose simplement que les propriétaires de ces pressings reçoivent une formation spécialisée. Pourtant, des alternatives écologiques existent...

Il existe une chaîne de pressings présente dans 14 villes françaises, utilisant des produits éco-compatibles et ayant une démarche de développement durable. Il s'agit de la chaîne Sequoia qui reste, à ce jour, la seule chaîne de pressings écologiques en France. Parmi les gestes durables de cette entreprise figure la pratique du recyclage de l'eau utilisée pour les lavages, et l'éclairage aux ampoules LED.

La technologie employée pour remplacer le perchlo est le GreenEarth, un nettoyage à sec à base de silicone liquide (la siloxane). Le silicone est un dérivé de silice, une pierre poreuse très abondante dans nos sous-sols. La technique est efficace et sans odeur. Toutefois, cette technologie n'a pas encore reçu de label vert et le Canada l'a classé substance "préoccupante pour l'environnement", car il est inflammable et l'on manque encore de recul sur ses effets secondaires.

En dehors de la méthode GreenEarth, les pressings Sequoia offrent d'autres services, comme celui de recevoir un SMS dès que les vêtements sont prêts, ou bien encore la possibilité de se faire livrer à domicile en voiture électrique.

Les laveries écolos

La différence avec une laverie classique réside dans les détergents proposés qui sont écologiques et/ou naturels (lessives au savon de Marseille, noix de lavage) mais aussi dans les économies d'énergie réalisées. En effet, certaines laveries utilisent de l'eau adoucie pour atteindre le taux idéale de 12 et 17° TH de calcaire, ce qui a pour effet d'optimiser l'efficacité des lessives. D'autres vont encore plus loin dans la démarche en proposant des machines économes en eau ; l'essorage est maximisé pour un séchage du linge plus rapide. Le problème c'est qu'elles sont assez mal référencées, et difficiles à trouver.

Les lave-linges écolos

Et si la solution la plus écologique (mais pas forcément la plus pratique pour un étudiant) était de s'acheter un lave-linge écolo ? Des machines à vapeur ont été développés par les marques LG et Haier. Elles sont plus économiques et écologiques car elles permettent d'économiser 8 litres d'eau sur 50 litres en moyenne et 20% d'électricité. Ce lavage allie ainsi efficacité et performance énergétique. De plus, cette technologie permet de réduire, voire de supprimer, le repassage.

Dans un autre registre, des lave-linges sans lessive ont fait leur apparition. Fonctionnant par électrolyse (séparation des composants de l'eau, c'est à dire  les ions OH- qui enlèvent la saleté, des ions H+ qui stérilisent). Le fabricant chinois Haier a développé le lave-linge WasH2O utilisant cette méthode de lavage. Petit bémol, ces engins high-tech peuvent couter jusqu'à 700 €...

Célia Garcin