Bioaddict



Le combat contre le réchauffement climatique menace les peuples indigènes


Sommaire
1 - Le combat contre le réchauffement climatique menace les peuples indigènes
2 - Pour restaurer une forêt, une tribu du Kenya est expulsée de ses terres
3 - Le barrage de Bakun en Malaisie a provoqué le déplacement de 10 000 autochtones
Publié Le 25 Novembre 2009 à 15h42
 
Le barrage de Murum en cours de construction forcera de nombreux Penan à quitter leurs terres.

A Bornéo, la construction de l'énorme barrage de Bakun est une source "d'énergie verte" pour le gouvernement malaisien qui participe à l'effort national pour stopper le réchauffement global. Le barrage qui devrait être terminé l'année prochaine inondera 700 km2 de terres alentour.

"Le barrage de Bakun 'cadre parfaitement avec l'objectif de réduire et de contenir le réchauffement global, tout comme celui de réduire les pluies acides à un niveau local et régional', peut-on lire dans le document Energie verte pour le futur, publié par le cabinet du Premier ministre de Malaisie", décrit le rapport "La plus dérangeante des vérités : changements climatiques et peuples indigènes" de Survival.

Sauf que le barrage a provoqué le déplacement de 10 000 autochtones, dont nombre de membres de la tribu Penan. Les Penan déplacés, des chasseurs-cueilleurs semi-nomades, n'ont pas d'autres choix que de rester confinés dans de minuscules parcelles de forêt. Certaines sont marécageuses et donc peu propices à la chasse et à la cueillette.

Les Penan se retrouvent à faire qu'un seul repas par jour

Six Penan ont été arrêtés en septembre dernier après avoir essayé de faire entendre leur opposition au barrage de Murum auprès du Premier ministre du Sarawak.

"L'eau du barrage inondera nos territoires ancestraux, y compris nos villages, nos propriétés, nos jardins, nos rizières et nos terres cultivées, nos arbres fruitiers, nos sépultures... Nous serons forcés de déménager vers une région que nous ne connaissons pas et qui ne convient pas à notre mode de vie", ont dénoncé les Penan dans une déclaration.

D'après le rapport : "Des centaines d'autres Penan et de membres d'autres tribus vont connaître le même sort, en raison du projet de construction de nouveaux barrages annoncé sur internet par le gouvernement du Sarawak, l'un des deux Etats malaisiens. Le premier d'entre eux, le barrage de Murum, est actuellement en construction : les collines sont dynamitées et les Penan sont sommés de quitter les lieux."

 

Emilie Villeneuve