Bioaddict



Le Comité européen des Régions veut en finir avec les sacs en plastique

Publié Le 11 Avril 2014 à 16h33
 
L'Assemblée des villes et des régions de l'Union Européenne vient de demander à la Commission Européenne de prendre des mesures pour réduire l'utilisation des sacs en plastique de 80% et d'interdire aux magasins de les distribuer gratuitement.

Chaque année, sur la planète Terre, une bonne centaine de milliards de sacs en plastique sont distribués. Et on estime que chaque citoyen européen utilise environ 200 sacs par an dont 10% à poignées et 90% en plastique léger par an. Et ce chiffre ne fera qu'augmenter si des mesures concrètes et contraignantes ne sont pas prises rapidement, alors que nous savons que l'impact de ces sacs est considérable sur l'environnement et les animaux aquatiques. C'est pourquoi le Comité des régions (CdR) et des villes qui représente les 28 Etats de l'Union Européenne vient de demander à la Commission Européenne d'interdire totalement les sacs en plastique gratuits à usage unique d'ici 2020, d'introduire une redevance obligatoire sur les sacs réutilisables, et de fixer des objectifs contraignants à l'échelon européen en matière de réduction et de prévention, supplantant les objectifs de réduction adoptés sur une base volontaire à l'échelon national. Et le Comité intègre dans l'application de ces mesures les sacs en plastique à poignées biodégradables ou compostables bien qu'ils soient écologiques. Le CdR se méfie en effet des définitions et des étiquetages trompeurs, ainsi que des labels partiellement écologiques sur de tels sacs, et estime qu'un passage à des sacs biodégradables ne réduirait pas le nombre de sacs jetés comme déchets. En outre ces sacs peuvent poser des problèmes pour les municipalités dans le cadre des processus de recyclage des plastiques et être source de confusion dans le cadre du compostage domestique ou commercial. Quant aux sacs en plastique oxodégradable, qui se fragmentent en très petits confettis, mais qui ne sont ni biodégradables, ni compostables, le Comité veut maintenir leur interdiction tant qu'une recherche approfondie n'aura pas démontré leur valeur ajoutée.

Le CdR a pour objectif, à l'échelle de l'UE, de réduire à 35 sacs en plastique maximum par an et par habitant. Cela équivaut à une réduction de 80 % par rapport à la moyenne de l'UE en 2010. Et cet objectif est tout à fait réaliste puisqu'il est déjà été atteint par quelques États membres, dont le Danemark et la Finlande ou la moyenne est de 4 sacs en plastique par personne et par an, alors que dans d'autres, (Pologne, Portugal et Slovaquie), elle s'élève à 466.

Au-delà de toutes ces mesures et de ces objectifs qui vont dans le bon sens et qui vont faire l'objet d'une directive adressée à la Commission Européenne, il est tout de même étonnant que le CdR mette tous les sacs en plastique dans le même sac, car, sachant que nous aurons toujours besoin de sacs pour transporter nos produits, les sacs écologiques fabriqués avec des produits végétaux biodégradables et compostables, et qui ne polluent pas l'environnement, sont tout de même et de loin préférables.

Stella Giani


Acceuil Biomap
Carrefour bio
29 boulevard Diderot Alimentation bio Supermarché bio Voir la fiche