Bioaddict



bad news

Le cri d'alarme des agriculteurs bio à Stéphane Le Foll

Publié Le 14 Décembre 2016 à 16h38
 
"Monsieur le Ministre, le paiement des aides à l'agriculture biologique accuse un retard important mettant gravement en péril nombre d'exploitations agricoles. Sans versements d'ici à la fin de l'année, la situation deviendra critique pour beaucoup d'entre nous". Stéphanie Pageot, présidente de la Fédération Nationale d'Agriculture Biologique (FNAB), lance un cri d'alarme à Stéphane Le Foll.

 

Dans une lettre envoyée le 14 décembre au Ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, Stéphanie Pageot, au nom de tous les agriculteurs bio de France, tire la sonnette d'alarme.

Voici sa lettre :

" Les agricultrices et les agriculteurs bio ne fêteront pas Noël!

Lettre ouverte au Ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll

Monsieur le Ministre,

Le paiement des aides à l'agriculture biologique accuse un retard important mettant gravement en péril le nombre d'exploitations agricoles.

La croissance de l'agriculture biologique est (pourtant) sans précédent en 2015 et en 2016. Les citoyens et les consommateurs s'en réjouissent avec nous et avec vous pour une planète plus vivable.

Vous aviez fait, à raison, de la politique en faveur de l'Agro-écologie une de vos principales priorités, et du plan Ambition bio un axe fort. Mais aujourd'hui comment allons nous tenir devant un tel décalage entre les engagements pris d'un côté et la réalité que nous vivons de l'autre ?

Aucune Avance de trésorerie (ATR) bio ne devrait être versée avant la fin de l'année, absence qui s'ajoute aux retards de paiement du solde des aides bios 2015 ainsi qu'au futur règlement, aléatoire et tardif de plus de deux ans, des Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC).

Les problèmes de trésorerie qui en découlent dans les fermes sont souvent intenables : les banques n'ont plus confiance dans les engagements de l'Etat.

Sans versements d'ici à la fin de l'année, la situation deviendra critique pour beaucoup d'entre nous. Nous n'avons pas besoin d'explications supplémentaires quant aux dates déjà annoncées mais changeantes ni d'un étalage des problèmes techniques (logiciel informatique, anticipation des montants) et humains que vous rencontrez. Nous avons besoin que vous souteniez l'agriculture biologique en prenant toutes les mesures qui seraient utiles à cet effet. Le cas échéant, les agriculteurs bio devront se mobiliser comme ils ont pu le faire par le passé.

C'est pourquoi nous demandons :

- Le règlement immédiat du solde 2015

- L'instruction rapide des dossiers 2016

- La mise en place, avant janvier 2017, d'une ATR 2016, avec transparence GAEC

- La distribution collective et non individuelles des attestations ddt a destination des banques

- Une prise en charge du taux d'intérêt des courts termes bancaires sur présentation des attestations

- Le règlement des MAEC 2015 et 2016

- La mise en place immédiate de dispositif d'aide ou d'avance pour les fermes en grandes difficultés financières

- La mise en place de toutes les mesures d'aides, de compensations ou d'exonérations que vos compétences respectives rendraient possibles notamment pour 2015 et 2016 des charges MSA

En l'absence de réponses satisfaisantes jusqu'à ce jour, nous avons souhaité rendre publique cette lettre pour faire connaitre largement la situation. Nous sollicitons également par la présente un rendez-vous dans les plus bref délais afin de trouver, ensemble, une solution et ne pas casser la dynamique positive du développement de l'agriculture biologique dans notre pays.

Dans cette attente, nous vous prions d'agréer, Monsieur Le Ministre, l'expression de notre parfaite considération."

Stéphanie Pageot, présidente de la FNAB

Des mobilisations de soutien aux agriculteurs biologiques partout en France

Une grande manifestation de soutien aux agriculteurs bio d'Ile-de-France est organisée devant le Conseil Régional le jeudi 15 décembre "pour obtenir des garanties sur l'avenir de l'agriculture bio francilienne".

"Tout comme GRAINE IdF, le GAB IdF et ses partenaires d'ABIOSOL (AMAP IdF, Terre de Liens IdF, Champs des Possibles) ont subi une forte baisse voire une suppression de leurs subventions. Par ailleurs, il est question de limiter les aides aux agriculteurs biologiques" explique en effet la FNAB.

Le rendez-vous est fixé à 18h Place andré Tardieu dans le 7ème arr. (métro saint François Xavier ligne 13). Une pétition a également été lancée "Sauvons la bio en Ile de France" sur le site sauvonslabioeniledefrance.agirpourlenvironnement.org.

D'autres manifestations de soutien sont également organisées en France : le 15 décembre en région centre (10h Cathédrale d'Orléans) et le 20 décembre 2016 en région Bretagne (12h préfecture de Rennes).

Mobilisons nous aussi sur les réseaux sociaux !

Les lecteurs du journal Bioaddict.fr, et tous les autres, sont également invités à interpeller le Ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll sur sa page Facebook : "Monsieur le Ministre, vous qui êtes porteur du projet de loi sur l'agro-écologie, qui vous félicitez de voir la demande en produits biologiques constamment augmenter, et qui réaffirmez sans cesse votre volonté d'encourager le développement des filières bio... pouvez-vous expliquer pourquoi le paiement des aides à l'agriculture biologique accuse un retard aussi important en cette fin d'année, mettant gravement en péril les agriculteurs bio et le nombre d'exploitations agricoles bio ? Comment croire, dans ce contexte, à la réelle volonté de l'Etat de soutenir le développement d'une agriculture plus respectueuse de notre environnement, des animaux et de notre santé ?"

Les agriculteurs bio devraient être valorisés et largement récompensés par notre gouvernement pour leurs engagements et leurs efforts pour protéger l'environnement, les animaux et notre santé à tous ! Stéphane Le Foll doit entendre ce cri d'alarme et prendre rapidement des mesures concrètes pour soutenir l'agriculture biologique ! Nous nous devons de lui rappeler que 9 Français sur 10 consomment aujourd'hui régulièrement des produits bio et qu'ainsi une très large majorité de la population souhaite que l'agriculture biologique se développe dans les meilleures conditions !

Christina Vieira