Bioaddict



Les ours polaires sillonnent le monde pour sauver l'Arctique

Publié Le 29 Juin 2012 à 16h25
 
Save the Arctic ! Samedi 23 juin a eu lieu, pendant toute la journée, sur tous les continents, et tous les fuseaux horaires la plus grande "journée de mobilisation" jamais organisée par Greenpeace. 2 000 militants, dans 20 pays, du Canada à la France en passant par le Chili et l'Australie, ont dédié leur journée à un seul objectif : Sauver l'Arctique !
1/23
Save the Arctic à Paris
Save the Arctic à Paris

Les glaces de l'Arctique, essentielles à l'équilibre de la Terre, sont en train de disparaître. L'Arctique est aujourd'hui plus que jamais menacé: exploitation pétrolière, pêche industrielle et militarisation.

Au cours des 30 dernières années, la banquise a perdu 1/3 de sa surface !

Depuis plus de 800 000 ans, la glace règne en maître sur l'océan Arctique. Aujourd'hui, elle fond en raison de notre consommation de combustibles fossiles et d'ici à 2030, elle pourrait complètement disparaître en été. Les conséquences seraient catastrophiques pour les habitants de la région et pour les espèces qu'elle abrite, comme les ours polaires, les narvals, les morses... mais aussi pour les 7 milliards d'êtres humains : en formant une couche de protection réfléchissante sur l'océan, la banquise régule en effet notre climat.

"Nous devons protéger l'Arctique contre les forages pétroliers et la pêche non durable. Les pétroliers et les gouvernements veulent tirer parti de la fonte des glaces pour extraire du pétrole. L'Arctique doit devenir une "zone naturelle préservée"! En préservant l'Arctique, c'est nous-mêmes que nous préservons" a expliqué Greenpace à l'occasion de cette journée de mobilisation.

Une mobilisation globale, pour une préoccupation mondiale

Partout dans le monde, des militants déguisés en ours polaires ont ainsi invité les passants, les travailleurs, les jeunes et moins jeunes, les "ceux qui savent un peu" et les "ceux qui n'en avaient jamais entendu parler" à s'impliquer pour la protection de l'Arctique...

"Avec cette campagne pour sauver l'Arctique, nous prenons position contre certaines des sociétés les plus puissantes du monde (les groupes pétroliers notamment), contre des gouvernements" ont expliqué les militants de Greenpeace."Nous sommes convaincus qu'à nous tous, nous pouvons être plus forts que les compagnies pétrolières et les états".

Dans plus de 20 villes de France, comme partout dans le monde, cette journée a montré la créativité et la mobilisation : des ours, mais aussi des maquettes de plateformes pétrolières, des marées noires de mélasse, des expositions pédagogiques ...
Toutes ces contributions à la Journée mondiale d'action ont été soigneusement planifiées et préparées par des bénévoles au sein des groupes locaux. Ils ont imaginé, et créé des outils d'action, ont invité les médias locaux, et ils ont parlé, souri, plaisanté sans relâche.

"Il y a de nombreuses heures de travail acharné derrière chaque événement. Mais il y a surtout et aussi une conviction profonde que le savoir, c'est le pouvoir. Et qu'il est donc du devoir de ce qui ont pris conscience, d'ouvrir les yeux des autres !" explique ainsi un des bénévoles de l'association de protection de l'environnement.

Vous aussi devenez un "défenseur de l'Arctique"

"Notre volonté : créer une zone protégée dans les eaux internationales et inhabitées autour du Pôle Nord. Et plus largement interdire les forages pétroliers et la pêche industrielle dans tout l'Arctique. Oui, c'est ambitieux. C'est pourquoi la dynamique qui a été lancée ces derniers jours devra se poursuivre, longtemps. Et que nous aurons besoin de tous, de chacun. Un foisonnement d'idées pour se faire entendre" explique Greenpeace.

Chaque citoyen est aujourd'hui invité à devenir un "défenseur de l'Arctique" en rejoignant l'appel de Greenpeace sur le site savethearctic.org

"Nous savons que nous faisons face aux pays et aux industriels les plus puissants du monde. Mais nous avons quelque chose qu'ils n'ont pas : la volonté commune et immuable de préserver la planète que nous léguerons à nos enfants. Cette volonté transcende toutes les frontières et nous rend plus forts que toutes les armées ou les pétrodollars. Nous inscrirons le nom des signataires sur un parchemin que nous plongerons sous la glace du pôle Nord, aux côtés du Drapeau pour l'Avenir dessiné par des enfants. Par ce geste, nous enverrons un message clair : la paix dans le monde et le respect de la planète dépendent de la préservation de l'Arctique. Mais ce drapeau n'est qu'un symbole. Nous ferons aussi retentir haut et fort notre appel auprès des dirigeants politiques du monde entier et, lorsque nous serons des millions à faire front commun, nous demanderons aux Nations Unies d'adopter un traité mondial pour protéger l'Arctique" explique Greenpeace.

Un beau message de solidarité et de paix pour un monde plus durable...

Stella Giani