Bioaddict



Mobilisons-nous pour une agriculture et une alimentation d'avenir !

Publié Le 20 Février 2013 à 18h22
 
La Fondation Nicolas Hulot lance le mouvement " I field good " pour définir le nouveau modèle de l'agriculture d'avenir, nécessairement construit sur des bases écologiques, justes, solidaires et durables. 500 millions de citoyens européens sont invités à y participer.

La Fondation Nicolas Hulot lance le mouvement "I Field Good" et invite les citoyens européens à se mobiliser pour une agriculture d'avenir, écologique, juste et solidaire

www.ifieldgood.org

Les consommateurs, les agriculteurs éclairés, les chercheurs, la biodiversité... tous alertent les pouvoirs publics et les agriculteurs industriels pour qu'ils retrouvent la voie de la sagesse et se tournent vers l'agriculture d'avenir, nécessairement écologique, respectueuse de Mère Nature, juste dans son développement, qui ne doit plus se faire au détriment des pays du sud, solidaire vis-à-vis des populations qui meurent de faim, et durable.

Mais, en ce moment même, pour ne parler que de l'Europe, les négociations sur la Politique Agricole Commune (PAC) ne vont pas dans ce sens. Elles continuent à privilégier l'agriculture industrielle de masse, préoccupée d'abord par les rendements et la rentabilité sous couvert d'une noble mission : nourrir la population mondiale. Nous savons pourtant bien que cette forme d'agriculture ne peut plus continuer. Elle détruit l'agriculture traditionnelle. Elle artificialise les terres agricoles. Elle pollue l'environnement par l'utilisation des engrais, des pesticides de synthèse, et des énergies fossiles, et les apports massifs en eau. Elle détruit la biodiversité. Elle nourrit la spéculation. Elle génère l'inflation sur ces produits de première nécessité...

La Fondation Nicolas Hulot (FNH) a donc décidé d'attirer l'attention sur le rôle et la place de l'agriculture dans notre société en créant un " Think Tank ", un centre de réflexion, destiné à formuler des recommandations aux pouvoirs publics et aux professionnels. Mais avec un objectif essentiellement positif : celui de promouvoir une nouvelle agriculture porteuse d'espoir en termes écologiques, mais aussi économiques, rentable et capable de produire de façon durable et en gros volume. Et cette nouvelle agriculture est possible. Elle est même une chance pour les agriculteurs. De plus en plus de scientifiques l'affirment. Et les chercheurs du CIRAD (Centre International pour la Recherche Agronomique et le développement) viennent de le confirmer dans un excellent ouvrage qui vient de paraître " Cultiver la biodiversité pour transformer l'agriculture " aux Editions Quae.

Comme le Cirad, Nicolas Hulot veut mettre en lumière les opportunités d'un changement de modèle agricole, donner la parole à ceux qui mettent en pratique ces nouveaux modèles et encourager tous ceux qui souhaitent s'engager dans ce sens.

La réforme de la PAC sera finalisée en juin 2013 par les Chefs d'Etat. Elle concerne 11,7 millions d'agriculteurs et engagera la politique agricole de l'Europe pour les 6 prochaines années. 9, 5 milliards d'euros seront attribués à la France en 2013 sur l'enveloppe globale de 50 milliards. Ces fonds sont un levier déterminant pour réorienter notre modèle agricole futur dans le bon sens. Il n'est pas encore trop tard pour faire entendre raison à nos dirigeants. Nous sommes en Europe 500 millions de consommateurs à être directement concernés.

Christina Vieira

Plus d'infos sur le site www.ifieldgood.org