Bioaddict



good news

NKM veut promouvoir le tourisme vert en France

Publié Le 28 Juillet 2011 à 18h57
 
Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'écologie, souhaite promouvoir le capital touristique des 9 parcs nationaux et des 46 parcs naturels régionaux français.
Parc naturel régional du Pilat en Rhône- Alpes
DOSSIER SPECIAL

En France, 80 % de la fréquentation touristique se concentre sur 20 % du territoire, principalement sur les côtes. Une commune littorale propose en moyenne 8.100 lits touristiques (campings, hôtels, résidences secondaires) contre 530 pour la moyenne nationale.

Certaines villes vont jusqu'à multiplier leur population par 10 pendant la période estivale, générant des pressions importantes sur l'environnement : transport, gestion de déchets, mitage des espaces naturels, pollutions des milieux... Or, la France de l'intérieur est également riche de paysages remarquables, où sont proposées de multiples activités touristiques tournées vers la découverte de la nature.

Pourtant, ces espaces ruraux sont encore trop peu identifiés comme destination de vacances et méritent d'être mieux valorisés.

C'est pourquoi Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'écologie, et Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des PME, du Tourisme, des services, des Professions libérales et de la Consommation, souhaitent promouvoir le capital touristique de nos 9 parcs nationaux et nos 46 parcs naturels régionaux (PNR), dont les paysages savamment protégés offrent une nature propice à la détente.

Les ministres se sont ainsi rendus ce jeudi dans le Parc naturel régional du Pilat en Rhône- Alpes, véritable " poumon vert " des agglomérations de Lyon et Saint-Etienne (2 millions de personnes à ses portes) et terre d'accueil d'un tourisme essentiellement de proximité.

Le Parc naturel régional du Pilat est aussi l'un des 17 territoires français à avoir signé la charte européenne du tourisme durable. Dès 2003, le parc s'est ainsi engagé dans une démarche de réduction de l'empreinte du tourisme sur l'environnement, tout en développant son patrimoine culturel et social.

Les ministres ont ainsi choisi le parc du Pilat, lauréat du 1er appel d'offre " innovation-capitalisation-transfert dans les PNR ", pour dévoiler les résultats du 2ème appel à projets, doté de 1,5 million d'euros, et qui porte sur :

1. La construction des solidarités écologiques entre les territoires.
2. Les innovations des parcs pour maîtriser quantitativement et qualitativement l'urbanisation.
3. Les outils à développer pour anticiper la mutation des territoires ruraux.

Le comité national de sélection, réuni le 24 juin 2011, a retenu 12 projets parmi les 23 proposés. Ce sont 29 parcs qui sont engagés dans la réalisation des 12 projets lauréats.

Les candidatures ont été sélectionnées pour leur dimension particulièrement innovante et leur caractère transférable :

  • 3 projets traitent des solidarités écologiques :

- un film pédagogique sur la gestion durable des forêts piloté par le parc du Morvan ;
- deux démarches partenariales autour de la restauration de cours d'eau conduite par les parcs du Haut-Jura et du Périgord-Limousin.

  • 4 projets portent sur la maîtrise quantitative et qualitative de l'urbanisation :

- un film pédagogique sur l'urbanisme durable en milieu rural piloté par le parc des Landes de Gascogne ;
- la résorption de points noirs paysagers pilotée par le parc du Luberon ;
- le processus de renouvellement urbain en milieu rural piloté par Espaces naturels régionaux ;
- un conseil architectural pour accompagner les projets de réhabilitation et de construction piloté par le parc des Pyrénées ariégeoises.

  • 5 projets étudient la mutation des territoires ruraux :

- la modélisation de dispositifs créateurs d'économie verte dans le parc d'Armorique ;
- une méthodologie d'application du volet 3 de la charte européenne du tourisme durable par l'Association inter-parcs du massif central (IPAMAC) ;
- l'accompagnement de projets d'habitat partagé dans un éco-quartier rural dans le parc du Livradois-Forez ;
- l'éco-rénovation en faveur de personnes en précarité énergétique dans le parc des Marais du Cotentin et du Bessin ;
- la valorisation économique des parcs, pilotée par le parc de Chartreuse.

En 2013, à l'issue de la phase de la mise en oeuvre des projets, les enseignements tirés des expériences innovantes des parcs seront capitalisés et valorisés en régions comme au niveau national, au travers des réseaux existants, tels que le réseau des parcs naturels régionaux animé par la Fédération des parcs naturels régionaux de France (FPNRF) ou le réseau rural français.

Stella Giani