Bioaddict



OGM : les risques du MON810 confirmés par de nouvelles études

Publié Le 20 Février 2012 à 20h30
 
Sur la base de nouvelles études, les autorités françaises ont saisi ce jour la Commission européenne pour lui demander de suspendre l'autorisation de mise en culture du maïs MON810.

Après avoir annoncé le 28 novembre dernier son opposition à la mise en culture du maïs MON810, le Gouvernement vient de demander, aujourd'hui, à la Commission européenne de suspendre l'autorisation de mise en culture des semences de maïs MON810.

" Cette demande s'appuie sur les dernières études scientifiques et notamment un avis de l'AESA (Autorité européenne de sécurité alimentaire) de décembre 2011 ", précise le ministère de l'Ecologie et du Développement Durable, qui considère que " ces études montrent que la culture de ce maïs présente des risques importants pour l'environnement ".

H de M