Bioaddict



"On a 20 ans pour changer le monde" : un documentaire à l'énergie communicative

Publié Le 28 Avril 2018 à 13h27
 
Le constat est là : 60% des sols sont morts, le système actuel est à bout de souffle alors que l'agroécologie peut nourrir la planète. "On a 20 ans pour changer le monde", le film documentaire d'Hélène Médigue, met en lumière des hommes et des femmes qui relèvent le défi et montrent que l'on peut se passer des pesticides et des intrants chimiques pour toute notre alimentation. Une énergie communicative qui bouscule les discours et les habitudes, et montre qu'un autre monde est possible.
"On a 20 ans pour changer le monde", un film d'Hélène Médigue, qui montre qu'une agriculture sans pesticides, respectueuse de la nature et des Hommes est possible.

 

Oui les terres sont polluées, surexploitées et dans un état catastrophique ! Oui, notre santé est gravement menacée et déjà impactée ! Oui les agriculteurs sont à genoux et désemparés... mais est-ce que tout est perdu pour autant ? Non, il est encore temps d'agir ! Le film documentaire d'Hélène Médigue "On a 20 ans pour changer le monde" tire une sonnette d'alarme mais nous montre que la transition écologique a commencé, qu'elle est déjà là !

Le film met ainsi en lumière un groupe de citoyens qui déploient toute leur énergie pour montrer qu'une agriculture d'avenir à impacts positifs - écologique, économique et sociale - est possible. Cette agriculture, qui permettrait de nourrir les populations tout en respectant l'environnement, c'est l'agroécologie.

Pour montrer qu'un autre monde est possible, la réalisatrice Hélène Médigue n'a pas axé son film sur des techniques agricoles, mais a choisi de "privilégier l'aspect humain, l'énergie déployée et les combats menés" par ce groupe de citoyens tout au long d'une année.

Les héros du film

Maxime de Rostolan, ingénieur de formation, a réalisé un tour du monde pour étudier les problèmes de l'eau. Créateur de Blue Bees, la première plateforme de financement participatif dédiée à des projets autour de l'agriculture et de l'alimentation, il a également fondé l'association Fermes d'Avenir avec comme mission de déployer des fermes agroécologiques et proposer des pistes d'action pour qu'émergent des vocations et techniques agricoles vertueuses partout en France.

Xavier Mathias, professeur spécialisé en formation au maraîchage biologique et techniques potagères, formateur pour Ferme d'Avenirs, enseigne également à l'école du Breuil et au Potager du roi, à Versailles.

Hélène Le Teno, ingénieure, spécialiste des transitions écologiques et numériques, est directrice de GROUPE SOS Transition Ecologique, et est également responsable du comité scientifique de l'association Fermes d'Avenir.

Pierre Pageot, après un brillant parcours à Audencia et HEC, est directeur de Fermes d'Avenir, au sein du groupe SOS dont il a géré, il y a 4 ans, le département média.

Paul Charlent est le fondateur d'Alancienne, un service de livraison à domicile de produits bio et locaux en circuits courts.

Une énergie communicative

"J'ai découvert Maxime de Rostolan et l'association Fermes d'Avenir à travers un article dans le journal Le Monde, j'ai immédiatement été inspirée par les propositions concrètes développées pour actionner la transition agricole dans notre pays" explique la réalisatrice. "Cette petite bande ne prétend pas tout régler, ils se trompent parfois mais ils prennent les problèmes à bras le corps. Ils s'engagent, bousculent les idées reçues et n'attendent plus que les pouvoirs publics se décident à trancher. J'ai eu besoin de filmer " des gens qui font " !"

Le film capte le spectateur, l'intègre dans le groupe, pour lui faire vivre le cheminement de l'action, les rencontres qui l'éclairent, la démonstration scientifique et technique au service de la promotion d'une autre façon de cultiver, de respecter la Nature et la santé de l'Homme. Contre l'industrialisation de l'agriculture, contre l'empoisonnement des terres, des cultures, contre les forces de l'argent qui ont mené un système à sa faillite, contre l'individualisme aveugle, ils agissent !

"Je me suis lancé le défi de réaliser ce film sans voix-off et en évitant les interviews qui créent parfois une distance. J'ai fait le choix d'une caméra en mouvement, pour accompagner au plus près mes personnages à travers leurs échanges... et peut-être, grâce à l'image, capter et saisir ce qui n'est pas dit..." précise Hélène Médigue. "Je ne sais pas si on a 20 ans pour changer le monde, je suis juste convaincue que dans 20 ans il sera peut-être trop tard ! Je veux montrer, à travers ce film, que nous sommes tous interdépendants, que c'est une force, une énergie inépuisable, le contraire de l'individualisme qui rend le monde injuste et fou".

Voici donc un film émouvant, positif, rempli d'une énergie communicative qui donne de l'espoir et l'envie d'agir pour participer à la beauté du monde... avant qu'il ne soit trop tard. Sorti en salle le 11 avril, retrouvez la bande-annonce et les séances près de chez vous sur le site www.allocine.fr.

Découvrir la page Facebook du film

Jeannine Czech