Bioaddict



bad news

Pas de répit pour le thon rouge

Publié Le 22 Septembre 2009 à 16h33
 
Le thon rouge n'est finalement pas interdit au niveau international. Alors que la Commission européenne soutenait début septembre une interdiction mondiale provisoire du commerce de cette espèce, les pays européens n'ont pas réussi hier à se mettre d'accord sur cette proposition.

Bonne nouvelle pour les amateurs de sushis mais moins pour le thon rouge. Ils vont pouvoir continuer à manger de ce poisson, jugé en voie de disparition.

La proposition de Bruxelles concernant une interdiction mondiale du commerce du thon rouge, n'a pas trouvé de majorité parmi les pays européens. La Commission européenne supportait pourtant une proposition de Monaco qui vise à classer cette espèce, pêchée essentiellement en Méditerranée et dans le Golfe du Mexique, à l'annexe I de la CITES (Commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction).

La surpêche va donc pour l'instant se poursuivre tandis que les stocks vont continuer à décliner, la restauration des populations ne pouvant se faire.

Dernière chance pour l'espèce : attendre les prochaines évaluations scientifiques de l'état des stocks de thon rouge au mois de novembre prochain, lors de la prochaine réunion de la Commission internationale pour la conservation du thon de l'Atlantique (ICCAT). La Commission pourra redéposer une nouvelle proposition aux pays européens.

Une majorité des Etats membres devront soutenir cette proposition pour qu'elle devienne la position officielle de l'Union Européenne. La décision finale sera prise lors de la prochaine réunion de cette convention internationale au Qatar, en mars 2010.