Bioaddict



bad news

Pesticides : La Commission européenne veut réautoriser le glyphosate pour 18 mois

Publié Le 1 Juin 2016 à 14h03
 
Le mercredi 1er juin, la Commission Européenne a annoncé qu'elle proposerait une réautorisation provisoire du glyphosate en Europe pour 18 mois. Le glyphosate est le principal composant du Roundup, un pesticide très dangereux pour la santé et l'environnement commercialisé par le groupe Monsanto.

 

L'homologation du glyphosate arrive à son terme le 30 juin. Sa réautorisation est au centre d'une vive polémique, ce produit étant considéré comme cancérigène par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) et l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Egalement très toxique pour l'environnement, il est cependant largement utilisé en France, par les professionnels, mais aussi par les jardiniers amateurs. Il est le principal composant du célèbre pesticide Roundup et entre également dans la composition de près de 750 produits commercialisés par plus de 90 fabricants répartis dans une vingtaine de pays. Sa réautorisation implique donc d'énormes enjeux financiers pour l'industrie phytosanitaire.

Malgré les dangers pour les utilisateurs, pour les consommateurs et pour l'environnement, la Commission Européenne a annoncé en conférence de presse le 1er juin vouloir réautoriser le glyphosate en Europe pour une période limitée allant de 12 à 18 mois,... le temps pour l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) de se prononcer sur les dangers du produit, a expliqué le commissaire européen à la Santé et à la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis. Le temps de gagner du temps surtout ! De nombreuses études scientifiques ont déjà largement démontré ces dangers !

Le 19 mai, la Commission européenne a proposé une réautorisation du glyphosate pour 9 ans mais, faute de majorité, cette décision n'a pas été votée. La Suède, la France, les Pays-Bas et l'Allemagne ont notamment voté contre. Un vote définitif aura lieu le 6 juin.

L'association Sum Of Us (dont la devise est "l'humain avant le profit") a vivement réagi dans un communiqué : "Le lobbying de Monsanto pour échapper à une interdiction de son pesticide préféré - le glyphosate - est tel que la Commission européenne manoeuvre encore en coulisses pour faire approuver une extension de son autorisation le 6 juin. La Commission s'évertue ainsi à ignorer scandaleusement les alertes des experts et des ONG, et cherche coûte que coûte à satisfaire les intérêts cupides de Monsanto. Il s'agit ici d'un cas flagrant de tentative de prise de pouvoir des multinationales aux dépens de notre santé."

Un porte-parole de la Commission a prévenu que "si aucune décision n'était prise avant le 30 juin, le glyphosate ne sera plus autorisé en Europe et les Etats membres devront retirer du marché tous les produits contenant ce pesticide". Une Europe sans glyphosate est donc à portée de main ! Une pétition a été lancée par l'association Sum of Us contre l'extension de l'autorisation du glyphosate. Elle compte déjà plus de 150 000 signatures. Pour signer la pétition, cliquez ici : https://actions.sumofus.org/a/glyphosate-le-vote-du-6-juin

Stella Giani

A lire en complément : l'article "Sursis de dix-huit mois pour le Roundup" du journal Le Monde