Bioaddict



good news

Plus de saumons, moins de pollution

Publié Le 13 Août 2009 à 17h33
 
Le saumon est de retour dans la Seine, signe d'une amélioration de la qualité de l'eau du fleuve.
Des chercheurs de l'Institut scientifique de recherche agronomique (Inra), en collaboration avec l'Office nationale de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) et l'Institut de recherche pour l'ingénierie de l'agriculture et de l'environnement (Cemagref), ont été sollicités pour confirmer cette présence et analyser l'amplitude du phénomène. Les résultats sont disponibles depuis le 5 août dernier.

Depuis les années 1990, le saumon atlantique (Salmo salar L.) est considéré comme une espèce en danger et appartient à la liste des poissons menacés d'Europe. Multiplication des obstacles, canalisation des cours d'eaux, baisse de la qualité de l'eau suite aux rejets industriels, agricoles et domestiques, impact du changement climatique ... autant de facteurs qui ont contribué au déclin de cette espèce dans la plupart des grands bassins fluviaux comme la Seine, le Rhin, la Garonne et la Dordogne.

Le retour du saumon, signe positif de la qualité des eaux

La qualité de l'eau de la Seine s'est améliorée depuis ces mêmes années, notamment grâce aux efforts de traitement des effluents. De nombreuses espèces appartenant à la communauté historique de poissons migrateurs se sont repeuplées, dont le saumon atlantique. Depuis le début des années 2000 des adultes sont capturés par pêche à la ligne et lors des programmes d'inventaire des espèces de poissons et de contrôle de la qualité de l'eau .
En 2008, 260 poissons ont été observés par vidéocomptage dans la passe à poisson du barrage de Poses, située en amont de Rouen par l'Inra.

Les résultats des analyses des saumons de la Seine

Les chercheurs ont réalisé une première analyse des caractéristiques biométriques (taille, poids), démographiques (âge) et génétiques (utilisation de marqueurs microsatellites) d'un échantillon de sept saumons adultes.
Une fois analysés, ces derniers mesuraient entre 56 et 97 cm pour un poids compris entre 1,3 et 7 kg. 50 % d'entre eux étaient âgés d'un an d'eau douce (temps de séjour du jeune saumon en rivière avant sa descente en mer). Quatre d'entre eux étaient des castillons (individus à court séjour marin soit un an et demi en mer), deux étaient des petits saumons de printemps (deux ans en mer) et le dernier était un grand saumon de printemps (trois ans en mer).

Suite à une analyse génétique, l'origine de ces saumons a été déterminée. Ces poissons semblent avoir des origines diverses : ils s'apparentent soit aux stocks de rivières de Basse-Normandie (rivières proches), soit à des stocks de bassins plus éloignés comme l'Allier ou des rivières étrangères. Il pourrait également exister un " embryon " de population spécifique de la Seine, provenant soit d'une population relictuelle, soit de croisements récents entre sujets de diverses origines.

" Contrairement à d'autres grands bassins fluviaux où l'espèce avait aussi disparu, aucun poisson issu d'élevage n'a été déversé dans la Seine depuis 1895. Une amélioration de la qualité de l'eau et de l'habitat pourrait donc suffire à rendre la Seine, ou toute rivière, attractive pour les saumons des cours d'eau proches ", note l'Inra.

" Saumon atlantique : Pour une bonne gestion des habitats et des Salmonicultures de repeuplement "

Poisson migrateur emblématique de la qualité des cours d'eau, le saumon mérite toute notre attention pour augmenter et stabiliser les différentes populations. Comment protéger et restaurer son habitat ? Comment mieux gérer la salmoniculture pour les repeuplements en rivières ?

Ces deux questions prioritaires seront au coeur du colloque organisé par l'Onema les 21 et 22 octobre 2009. L'objectif est de mobiliser et fédérer l'ensemble des acteurs de la gestion de cette espèce en échangeant sur les nombreuses actions expérimentales et opérationnelles déjà entreprises sur la protection de l'habitat du saumon et la restauration des populations.

Ce colloque s'inscrit dans le cadre du plan français pour la mise en oeuvre des recommandations de l'Organisation de Conservation du Saumon de l'Atlantique Nord (OCSAN).

Il abordera les aspects scientifiques, techniques et réglementaires nécessaires pour une bonne gestion et mettra en évidence les synergies déployées pour :
- faciliter la préservation des habitats à saumon,
- évoluer vers la continuité écologique,
- restaurer les cours d'eau remarquables.

Le 21 et 22 octobre 2009
Espace Jél iote - 4, Rue de la Poste
64400 Oloron-Sainte-Marie