Bioaddict



Politique : Europe Ecologie Les Verts s'éloigne de l'écologie...

Publié Le 14 Janvier 2015 à 20h40
 
Dans ses voeux présentés à la presse ce mercredi 14 janvier 2015, Emmanuelle Cosse, Secrétaire Nationale du Parti Europe Ecologie Les verts (EELV), a complètement oublié de parler d'écologie.
Emmanuelle Cosse, Secrétaire Nationale du parti Europe Ecologie Les verts (EELV), a présenté ses voeux à la presse le mercredi 14 janvier 2015

Il était bien normal que dans son discours adressé aux journalistes, Emmanuelle Cosse revienne, ce mercredi 14 janvier 2015, pour les condamner, sur les événements tragiques survenus ces derniers jours au siège de Charlie Hebdo, (et ceci d'autant plus que les écologistes partagent depuis longtemps des atomes bien crochus avec les caricaturistes de ce journal), et sur ceux survenus dans l'épicerie casher de la porte de Vincennes. Cette condamnation, et la compassion qu'elle a exprimée pour toutes les victimes, étaient indispensables.

Mais on s'attendait aussi à ce qu'elle parle un peu d'écologie, le thème qu'elle est censée porter et défendre car, comme le disait si bien Jacques Chirac, " la maison brûle et nous regardons ailleurs ". On s'attendait ainsi à découvrir le programme volontariste et concret des actions prioritaires qu'Europe Ecologie Les Verts entendait mener en 2015 en faveur de l'écologie. Concernant par exemple l'agriculture biologique, la pollution de l'air et de l'eau, les énergies renouvelables, l'énergie nucléaire, les atteintes à l'environnement par des projets contestables comme l'Aéroport Notre-Dame-des-Landes, le barrage de Sivens, le Center Parc de Roybon, les parcs d'éoliennes terrestres qui défigurent les paysages, ou encore la lutte contre le réchauffement climatique en sachant que cette année la Conférence sur le climat (COP 21) va se tenir à Paris et qu'il faudra absolument trouver un accord engageant tous les pays participants à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre dans le cadre d'un financement cohérent à la hauteur des enjeux.

Emmanuelle Cosse a préféré parler des problèmes de société et des propositions de son parti : engager des réformes institutionnelles pour augmenter la représentativité du peuple ; donner le droit de vote aux étrangers dans le cadre des élections locales ; organiser des référendums locaux ; lutter contre le terrorisme non pas par le biais d'élans guerriers et de nouvelles lois liberticides, mais par plus de générosité, de tolérance et de démocratie; faciliter le droit d'asile; lancer une nouvelle politique d'égalité et d'intégration; régulariser les sans papiers ; créer un nouveau pacte social avec les religions...

Elle n'a abordé, du bout des lèvres, en fin de discours, que la Conférence climat COP21 pour dire que son parti politique, EELV, sera " extrêmement mobilisé ". C'est un peu court. Mais c'est révélateur. Et l'on comprend mieux pourquoi Ségolène Royal et François Hollande se sont emparés de l'écologie. La nature a horreur du vide.

Hervé de Malières


Acceuil Biomap
Solar Hôtel
22 rue Boulard Eco-tourisme et loisirs Hôtel Voir la fiche