Bioaddict



Présidentielles 2012 : Bayrou s'empare de l'écologie

Publié Le 15 Décembre 2011 à 17h43
 
Le parti écologiste ayant délaissé l'écologie pour faire de la politique, François Bayrou vient d'annoncer qu'il allait se servir de la politique pour faire avancer l'écologie...
François Bayrou, Président du Modem
DOSSIER SPECIAL

Devant le triste spectacle donné par les responsables du parti écologiste EELV qui négocient avec le PS des centrales nucléaires contre des circonscriptions, les difficultés d'Eva Joly à faire accepter sa vision du monde, et l'indifférence affichée par Nicolas Sarkozy pour tous ceux qui ne pensent pas comme lui en matière d'énergie, de développement durable et d'environnement, les écologistes vrais se sentaient orphelins. Mais qu'on se rassure François Bayrou, Président du Modem, va prendre la relève.

Il veut être précurseur de l'écologie " positive " pour défendre la Nature, la promotion de la biodiversité, la sauvegarde de ce qui est en danger, "comme les abeilles dont dépend presque 50% de l'alimentation humaine" a-t il annoncé lors de son déplacement dans le département de l'Aube, dans le Parc Naturel de la Forêt d'Orient.
Il a donc promis de décliner le thème de l'environnement pendant sa campagne présidentielle. C'est une très bonne nouvelle !

" On parle beaucoup du nucléaire, de l'énergie, mais pas de la nature. Mais c'est le lien entre la Nature et l'Homme qui devrait être l'essentiel de la réflexion " a-t-il précisé. Il faut dire que François Bayrou est Agrégé de Lettres. L'" écologie humaniste " est donc un concept qui doit avoir du sens pour lui, d'autant plus qu'il est d'origine paysanne.

Quant au sujet qui fâche, l'énergie nucléaire, François Bayrou se veut clair :"Ou bien le nucléaire est dangereux et il faut fermer toutes les centrales; ou bien il y a des assurances de sécurité, auquel cas il n'y a aucune raison de fixer un calendrier politicien de fermeture des réacteurs " a- t-il déclaré.

Comme le nucléaire est effectivement dangereux, et qu'il n'y a plus à le démontrer, l'explosion de la centrale de Fukushima vient malheureusement de nous le rappeler, pouvons- nous pour autant en déduire que François Bayrou préparera la sortie de cette énergie ?

Et s'il venait simplement d'ajouter un nouveau mot clé, " écologie positive ", dans son discours politique ?

Hervé de Malières