Bioaddict



Produits bio : comment distinguer le vrai du faux ?


Sommaire
1 - Les dérives de la filière bio : faux bio et bio-industriel
2 - Comment sont contrôlés les produits bio ?
3 - Restons biovigilants !
Publié Le 6 Février 2012 à 14h13
 

Comment s'assurer soi-même de la fiabilité des produits bio ?

Tout d'abord, il faut garder à l'esprit que les mentions " sans traitement après récolte ", " sans pesticides " ou " naturels " n'apportent aucune garantie. Seuls les labels officiels comme le label AB ou l'écolabel européen, garantissent des produits répondant aux critères de l'agriculture biologique. Sur le plan formel, un étiquetage correct se doit d'indiquer le numéro de code d'un organisme certificateur. A noter : si l'emballage des denrées préemballées en Europe doit obligatoirement présenter l'écolabel européen (eurofeuille), en revanche, il est facultatif pour les produits importés puis transformés sur le territoire français.

Soyons également conscients que le bio n'est pas toujours synonyme d'agriculture à 100 % respectueuse de l'environnement. On a ainsi pu voir certains cas de culture sous serre particulièrement énergivore, en dépit du respect du cahier des charges bio. En raison de ces incertitudes, vous augmenterez vos chances d'acheter de vrais produits bio à faible impact environnemental en privilégiant les circuits courts ou les magasins spécialisés. En effet, si les associations de consomma'cteurs prônent le bio local et de saison, c'est que ces produits évitent bien des dépenses énergétiques et des déplacements émetteurs en CO². Garder à l'esprit ces trois principes à l'heure de remplir son caddie est certainement la démarche la plus poussée.

Alicia Munoz