Bioaddict



Produits bio : un étiquetage nutritionnel à revoir rapidement

 
Une étude réalisée par Synabio, le syndicat des entreprises bio, révèle que si 76 % des entreprises adhérentes à ce syndicat mettent un étiquetage nutritionnel sur l'emballage des céréales du petit déjeuner, des biscuits et gâteaux industriels, et des produits laitiers ultra-frais, cet étiquetage n'est ni complet, ni précis dans la majorité des cas.
Créé en 2008, l'Observatoire de la qualité de l'alimentation (OQALI) été mis en place par l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique et l'AFSSA (Agence Française de sécurité sanitaire). Sa mission est de suivre la qualité de l'offre, sur le plan nutritionnel et socio-économique, dans trois catégories de produits alimentaires : les céréales du petit déjeuner, les biscuits et gâteaux industriels, et les produits laitiers ultra-frais.

" Mais les produits bio n'ont pas été retenus dans la base de données ", s'est étonnée Cécile Frissur, déléguée générale de Synabio (syndicat des entreprises bio) lors d'une conférence organisée au Médec, le congrès professionnel des Médecins.

Ce qui laisserait supposer qu'il n'y a pas de différence entre les produits bio et non bio...

Synabio a donc lancé une étude qualitative auprès de ses adhérents pour faire un état des lieux concernant l'étiquetage nutritionnel actuel des produits bio de ces trois catégories d'aliments, évaluer l'opportunité d'une incorporation de données spécifiques aux produits biologiques dans la base de données OQALI, et proposer un nouveau projet d'étiquetage plus précis et mettant bien en avant les qualités des produits bio.