Bioaddict



Produits bio : un étiquetage nutritionnel à revoir rapidement

 

Mais si ce projet était aujourd'hui mis en place très peu de produits bio auraient un étiquetage conforme. Et c'est peut-être aussi pour ça que les entreprises bio, déjà très chargées en contraintes qualitatives, n'y sont pas favorables.

C'est pourtant le prix à payer pour que le bio ne soit pas considéré comme une catégorie de produits dont la qualité est subjective, ou va de soi.

Il ne suffit pas de dire que c'est bio pour que ce soit meilleur. Il faut l'expliquer, le justifier.

L'étiquetage bio doit donc devenir non seulement obligatoire pour rassurer le consommateur mais aussi un modèle d'information sur lequel les produits conventionnels devront s'aligner.

Il reste beaucoup de chemin à faire. Le combat de l'information sur le bio ne fait que commencer .Mais toutes les entreprises concernées, petits exploitants et industriels, doivent être convaincues que ce combat doit être mené.

José Vieira