Bioaddict



Recyclage : mieux trier ses produits dans sa salle de bains


Sommaire
1 - Les Français boudent le tri des emballages dans la salle de bains
2 - La première poubelle de tri dédiée à la salle de bains de Garnier et Eco-Emballages
Publié Le 15 Mars 2010 à 17h47
 
Une enquête pilotée par Eco-emballages révèle qu'alors que 84 % des français déclarent trier leurs emballages, seuls 55 % d'entre eux déclarent trier " systématiquement " ceux de la salle de bains. Et que seuls 21 % d'entre eux les trient " correctement ".
1/6

75 000 tonnes d'emballages de produits cosmétiques et d'hygiène sont jetés chaque année.

Le ministère de l'Ecologie, les entreprises de l'agro-alimentaire (ANIA), les grandes marques (ILEC) et Eco-Emballages ont signé le 23 octobre 2008 une convention pour atteindre 75 % d'emballages ménagers recyclés en 2012 inscrit dans la loi Grenelle Environnement.

Cet accord devrait permettre d'économiser 17 millions de tonnes de matières premières et d'éviter l'émission de 11 millions de tonnes de CO2 (soit la production annuelle de CO2 d'1 million de voitures) d'ici deux ans.

D'après l'enquête d'Eco-emballages, publiée le 8 mars dernier, 84 % des Français déclarent trier leurs emballages dans la maison (67 % en immeuble, 90 % en maison individuelle), mais ce n'est pas le cas dans toutes les pièces...

Lire "Les Français trient de plus en plus leurs déchets"

Les Français sont les champions du tri... mais uniquement dans leur cuisine

Seuls 55 % des Français déclarent trier systématiquement les emballages de la salle de bains. Les 15 / 35 ans pratiquent seulement à 38 % le tri systématique dans les deux pièces de la maison (contre 62 % chez les plus de 35 ans).

Seuls 21% des Français jettent dans la bonne poubelle la totalité ou les 3/4 des emballages de la salle de bains. Et la taille de la salle de bains n'entre pas en ligne de compte. Même si le manque de place dans la salle de bains est évoqué, les résultats de l'enquête révèlent que les personnes disposant d'une petite salle de bains de moins de 5 m2 jettent correctement en moyenne 9,9 emballages contre une moyenne de 10 déchets pour ceux qui ont une salle de bains de plus de 10 m2.

Et plus on a de poubelles, mieux on trie ! L'étude montre que le nombre de contenants (poubelle, sac ou autre) dans la salle de bains permet de réduire le nombre d'erreur : les personnes déclarant posséder au moins deux contenants trient mieux !

92 % des Français ont une poubelle dans leur salle de bains et 16 % en ont deux.

Les emballages plastiques sont les plus discriminés

Pendant l'enquête, seuls 2 % des personnes interrogées ont été capables de trier correctement la totalité des emballages plastiques qui leur ont été présentés. Ce sont surtout ceux de la douche et ceux des crèmes cosmétiques qui ont posé des difficultés.

Par erreur, 54% des personnes interrogées ne trient pas le flacon de shampooing ou de gel douche.  49 % se trompent en triant le pot en plastique de crème ou de masque alors qu'ils doivent se jeter aux ordures ménagères.

On trie tous les emballages en acier, aluminium, papier/carton et verre. Pour les emballages en plastique, on ne trie que les bouteilles et les flacons!

Outre le plastique, d'autres emballages semblent être entourés du plus grand mystère concernant leur poubelle de destination. Parmi eux, les bombes de mousse à raser ou les aérosols de déodorant et de laque pour cheveux : pour chacun de ses emballages, près d'une personne sur deux se trompe.

Alors pourquoi les Français trient moins bien dans la salle de bains ?

Pour 38 % d'entre eux, il s'agit d'un manque d'information sur les consignes de tri des emballages issus de la salle de bains et pour 23 %, c'est la première raison.
Parmi les personnes interrogées, 47 % d'entre elles s'estiment insuffisamment informées sur le tri des emballages de la salle de bains et déplorent le manque de documentation (affiches, courrier...).

Les personnes interrogées déclarant ne pas trier leurs emballages de salle de bains mettent en lumière un certain nombre de freins : le manque de motivation (flemme ou tout simplement absence de réflexe), le manque de moyen et de place pour plusieurs poubelles dans cette pièce, le manque d'information...

"Suite à cette étude, nous tirons deux enseignements majeurs : les Français ont besoin de plus d'information et d'une poubelle de tri dédiée, explique Eric Brac de la Perrière, Directeur général d'Eco-Emballages. C'est pourquoi nous nous sommes rapprochés de Garnier afin d'entrer dans l'univers de consommation de ces produits. Nous proposons ensemble une poubelle ludique, à deux compartiments, dont l'originalité est de préciser visuellement toutes les consignes de tri".

Lire "Tout savoir sur le tri et le recyclage avec le site Eco-emballages"