Bioaddict



Santé : L'ANSES lance une alerte sur l'alimentation des nourrissons

Publié Le 14 Mars 2013 à 13h26
 
L'alimentation des nourrissons avec des boissons autres que le lait maternel et ses substituts risque d'être à l'origine de graves cas de dénutrition et de désordres métaboliques pouvant entrainer la mort. L'Agence Nationale de Sécurité sanitaire (Anses) vient donc de recommander de ne pas les utiliser, ni à titre exclusif, ni partiellement chez les nourrissons de moins d'un an.
DOSSIER SPECIAL

Plusieurs cas graves de dénutrition et de désordre métaboliques sévères pouvant conduire à des complications infectieuses et aller jusqu'au décès de l'enfant ont été signalés à l'Agence Nationale de sécurité sanitaire chez de très jeunes enfants partiellement ou totalement nourris avec des boissons autres que le lait maternel et ses substituts. Et les troubles décrits chez les nourrissons ayant été alimentés avec ces boissons sont d'autant plus graves que leur usage est exclusif et prolongé.

L'Agence a donc lancé une étude pour évaluer les risques réels liés à ces produits (boissons végétales de type soja, amandes, riz..., lait de chèvre, de brebis..) dans l'alimentation des nourrissons de la naissance à un an. Et elle a constaté que " ces boissons de consommation courante ne permettent pas de couvrir intégralement les besoins nutritionnels spécifiques des nourrissons ".

" Ces produits ne doivent donc pas être utilisés, que cela soit à titre exclusif ou même partiel, chez l'enfant de moins d'un an " vient de déclarer l'Anses dans un communiqué. La première année de vie est en effet celle où la croissance et le développement de l'enfant est la plus importante.

L'Agence rappelle également que le lait maternel est l'aliment de référence adapté aux besoins du nourrisson, et qu'en dehors de l'allaitement, seules les préparations pour nourrissons et préparations de suite, à base de protéines animales ou végétales (lait premier âge et deuxième âge), peuvent couvrir les besoins de l'enfant de moins d'un an. En effet, les boissons de consommation courante telles que les boissons végétales apparentées à des laits ou les laits d'origine non bovine n'ont pas été formulées pour l'enfant de moins d'un an.

L'Anses rappelle enfin que les femmes ayant une alimentation de type végétalien ou végane (ne consommant aucun produit d'origine animale) doivent recevoir une complémentation en vitamine B12 pendant la période de la grossesse et de l'allaitement car cette vitamine est essentielle pour le développement du cerveau, du système nerveux et la formation des globules rouges dans le sang de l'enfant.

Stella Giani