Bioaddict



Santé : les signes d'alerte de l'intoxication par le monoxyde de carbone

Publié Le 21 Novembre 2012 à 10h37
 
Plusieurs symptômes sont annonciateurs d'une intoxication par le monoxyde de carbone. Bien identifiés, ils permettent de réagir rapidement et d'éviter le pire.

Avec une centaine en moyenne de décès par an, le CO est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France. L'année dernière lors de la dernière période de chauffage (du 1er septembre 2011 au 31 mars 2012) 3228 personnes ont été exposées à des émanations de CO et, parmi elles, 541 ont été hospitalisées.

C'est pourquoi, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) poursuit son action d'information sur les réflexes à avoir en cas d'apparition des symptômes.

Plusieurs signes avant-coureurs peuvent annoncer une intoxication au CO, d'autant plus lorsqu'ils surviennent chez plusieurs personnes occupant une même pièce équipée d'un appareil à combustion et qu'ils disparaissent en dehors de celle-ci.

Les signes d'alerte principaux sont les suivants : maux de tête, vertiges, malaises, nausées.

Si ces signes surviennent il est indispensable d'aérer immédiatement la pièce en ouvrant portes et fenêtres, puis d'évacuer le lieu. Il faut ensuite appeler les urgences en composant le 15 (SAMU), le 18 (les pompiers) ou le 112 (numéro d'urgence européen).

Les locaux ne pourront être réintégrés qu'après le passage d'un professionnel qualifié, qui recherchera la cause de l'intoxication et proposera les travaux à effectuer.

Un dépliant et un site Internet pour informer le plus grand nombre sur les gestes et les réflexes qui protègent www.inpes.sante.fr

Mathilde Emery

voir les sources de l'infos