Bioaddict



good news

Taxe carbone : "Nous devons mieux réfléchir" précise Jean-Louis Borloo

Publié Le 31 Décembre 2009 à 17h19
 
Suite à l'annulation de la taxe carbone par le Conseil constitutionnel, Jean-Louis Borloo, Ministre de l'Ecologie, et Chantal Jouanno, secrétaire d'État chargée de l'Ecologie, ont déclaré dans un communiqué qu'ils "souhaitent rappeler que la France reste pionnière dans le combat en faveur de l'environnement et de la transition de la société vers une plus grande sobriété en carbone, engagement fondamental du quinquennat du Président de la République."
Jean-Louis Borloo

"L'objectif de cette contribution carbone n'est aucunement remis en cause par la décision du Conseil constitutionnel : celui-ci en valide le principe et la compensation octroyée aux ménages. Ce que nous dit le Conseil constitutionnel, c'est que nous devons mieux réfléchir à la manière de prendre en compte les émissions de certaines entreprises industrielles", précise le communiqué.

"La création d'une contribution carbone est une révolution majeure de notre fiscalité : en donnant un prix au carbone, elle vise à changer profondément nos comportements."

"Le système européen des quotas d'émission de carbone engage déjà les industries de façon contraignante vers des changements de comportements, de mode de production (- 21 % d'émissions entre 2005 et 2020), mais le Conseil constitutionnel nous incite à aller plus loin", ont précisé Jean-Louis Borloo et Chantal Jouanno.

" La contribution carbone, nous la mettons en place en responsabilité, parce que c'est juste, parce que c'est efficace, parce que c'est indispensable à notre avenir commun " a conclu Jean-Louis BORLOO.

Stella Giani

 

voir les sources de l'infos