Bioaddict



Toxicité du maïs OGM Monsanto : un secret bien gardé ?


Sommaire
1 - Toxicité du maïs OGM : la divison des chercheurs
2 - OGM, ton univers impitoyable !
Publié Le 11 Janvier 2010 à 19h13
 

Alors, les OGM : dangereux, pas dangereux? La saga OGM continue sans que le consommateur puisse réellement connaitre les répercussions sur sa santé. Le fait est qu'il existe une industrie agro-alimentaire colossale qui génère des milliards d'euros derrière cette question. N'a t'elle pas intérêt à cacher la vérité et à nous faire croire que les OGM ne présentent aucun danger ?

Il est par exemple intéressant de noter que Mr Claude Allègre, qui dit que le réchauffement climatique est un sujet sans importance, qui pense que les écologistes sont des incultes et qui est pro-OGM, est une des personnalités française qui parrainent l'association française des biotechnologies végétales, celle-là même qui continue à affirmer que les OGM ne présentent aucun risque pour la santé et l'environnement...

Claude Fauquet, qui est directeur de l'ILTAB (Laboratoire international des biotechnologies appliquées à l'agriculture tropicale), parraine également l'AFBV. Et l''ILTAB est un laboratoire pro OGM...

On peut ainsi lire dans un document de l'ILTAB intitulé "Coopération scientifique Nord-Sud en biotechnologies végétales ", écrit notamment par Mr Fouquet :

"Tous les pays avancés ont ou auront bientôt édicté des règles pour produire, commercialiser et consommer des produits transgéniques, et il faudra que les pays en voie de développement suivent cet exemple. (...) La reconnaissance et l'utilisation des droits à la propriété intellectuelle (des plantes transgéniques) doivent donc être perçus non pas comme un impérialisme des compagnies privées mais plutôt comme la source de nouvelles possibilités de développement.(...) Il faudra, à l'avenir, produire de nombreuses plantes transgéniques avec de multiples caractéristiques."

"Dans chaque programme international, l'accès aux outils biologiques est un des facteurs clés pour la réussite qu'il faut obligatoirement prendre en considération. On peut donner pour exemple la collaboration de Monsanto avec le CINVESTAV au Mexique sur les pommes de terre transgéniques résistantes aux viroses. La compagnie Monsanto accepte de donner libre accès à la technologie et fournit les vecteurs nécessaires pour que les Mexicains produisent des pommes de terre résistantes aux virus, sous condition que les variétés utilisées ne soient pas destinées à l'exportation."

A chacun d'entre nous maintenant de dissocier les intérêts de chacun dans le débat sur les ogm et de nous faire notre propre opinion malgré l'oppacité des informations qui sont disponibles sur le sujet.

Emilie Villeneuve et Christina Vieira